Accès au contenu.

Comptes rendus de la section du Finistère Nord (S.M.L.H. 29N) – N°2901

Conférence : Ces manoirs qui ont une âme


 

Ces manoirs qui ont une âme !

Le 13 décembre 2018, sous la houlette de leur président Paul Tréguer et avec les commentaires passionnés de Henri Jean Turier, quarante et quelque adhérents et sympathisants de la section nord finistérienne de la SMLH ont visité un des plus beaux manoirs de Lambézellec.

Aujourd’hui simple quartier de Brest, Lambézellec a été pendant des siècles une commune rurale de France et le siège d’un célèbre manoir, celui de Keraudren, objet de notre étude.
Qui dit manoir, dit lointain successeur des châteaux et des mottes féodales.
Celui que nous avons sous les yeux est imité de l’antique avec péristyle, atrium, orangerie et chapelle néogothique.
La dernière châtelaine de Keraudren était la chanoinesse et comtesse Ernestine de Tremaudan, femme d’exception réunissant des vertus de P.D.G. avant la lettre avec patrimoine agricole de belle taille, de femme de lettre et surtout de chrétienne fervente aimant se gendarmer entre autres sujets contre le statut déplorable fait à la femme tant en religion qu’en politique, condamnée à être une éternelle mineure faite pour obéir et pour se taire (nous sommes en 1920 certes mais ce domaine est inattendu surtout en religion !)
La comtesse a tenu à la fin de sa vie à faire don de son château et de ses dépendances au diocèse de Léon, à la condition expresse qu’il serve de refuge (selon ses termes) aux serviteurs de Dieu, en l’occurrence les prêtres âgées ou infirmes. Et ceux-ci lui dédicacèrent une épitaphe haute en couleur et en émotion : « Que soit inscrite dans la pierre jusqu’à la fin des temps le nom de l’illustre dame Ernestine de Tremaudan ».
Et nous de même en 2018 nous souhaitons qu’elle repose en paix à Lambézellec ou ailleurs.
Le meilleur tombeau des morts c’est la mémoire des vivants. N’est-ce pas vrai !

Henri Jean Turier

AperçuFichier attachéTaille
ces_manoirs_qui_ont_une_ame.pdf209.16 Ko