Accès au contenu.

Comptes rendus de la section du Finistère Nord (S.M.L.H. 29N) – N°2901

Entraide et Prestige


Entraide et prestige
« La langue est la partie par laquelle
les médecins étudient le corps d’un homme
et les philosophes son âme. »
Montaigne.
Lors de l’Assemblée Générale de la SMLH29N le responsable du rapport moral de 2016 a fait état d’une démission d’un membre. Motif de l’abandon : disparition de la lettre « E » dans le sigle, initiale d’Entraide. Chacun est libre de ses opinions. A l’issue de la séance du 4 mars il eut pu revenir sur sa décision. La suite du rapport statutaire des activités de l’année 2016 lui aurait apporté un excellent démenti. Les deux notions entraide et prestige se sont trouvées alliées dans une activité culturelle pas comme les autres : la formation à la nationalité française de candidats à la naturalisation. Et dans cette formation, cela va de soi il y a l’apprentissage de la langue du pays d’accueil.
On n’apprend pas une langue étrangère pour mieux se débrouiller dans les allées d’un supermarché étranger ou pour poser une question plus correctement à un agent de police. On le fait pour participer, pour communier à une société nouvelle.
« La langue française est un élément constitutif de l’histoire et de la culture nationales qui symbolise l’unité de la République et favorise la complète intégration de tous. » De qui ces nobles paroles ? De Lionel Jospin. Nous pouvons, nous devons être fiers de notre langue. N’oublions pas qu’elle a été pendant des siècles la langue diplomatique de toute l’Europe. Les têtes couronnées se devaient de parler français. Un chef d’œuvre cette lange mais de plus en plus un chef d’ouvre en péril. Deux ennemis redoutables, d’autant plus redoutables qu’ils sont déjà dans le place. Deux ennemis. Le « numérique » bien sûr estropie les mots et les phrases. Et, aussi dangereux, le langage de nos chers voisins : l’anglais ou plutôt l’anglo-américain, nous sommes envahis. Qui aurait pensé que la feuille volante de nous avons tous reçue en fin de séance ce samedi 4 mars était un « flyer » ? Qui l’aurait imaginé il y a quelques années ? Question sans réponse.
Langue et drapeau
Cela dit je persiste à croire et à faire croire à tous les Français que la valeur véhiculée par leur langage est aussi respectable que les trois valeurs républicaines inscrites au fronton de leurs mairies. Aussi sacrées que les trois couleurs de notre drapeau ? Affirmatif. Aussi sacrées que notre hymne national. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ces valeurs sont non seulement respectées par nos 12 candidats à la nationalité française, mais hautement appréciées par eux, de l’avis de l’un de leurs formateurs. Ils sont fiers de notre langue même si elle est difficile. Comme ils ont raison. Le Premier Consul, notre premier Grand maître expert en la matière, lisons son code civil, appréciait la langue pour beaucoup de ses qualités, notamment son souci de la précision –« Qui pèse ses mots pèse ses actes avait-il coutume de répéter ».
Comment conclure ? En félicitant et en encourageant de tout cœur non seulement les candidats futurs francophones mais aussi et surtout leurs formateurs. Longue vie à la SMLH du Finistère nord*.
 
H.J. Turier
 
PS *et non du Nord-Finistère, même si l’expression et plus « tendance » mais qui est un anglicisme. Eh oui ! Restons français.
AperçuFichier attachéTaille
entraide_et_prestige_hj_turier.pdf127.67 Ko
Catégorie :