Accès au contenu.

Comptes rendus de la section du Finistère Nord (S.M.L.H. 29N) – N°2901

Rencontre avec le Délégué général SMLH


Rencontre avec le Délégué Général à Brest
 
 
 
Sur le parvis du cercle de la base de défense à Brest, Jean-Marie Lucas, délégué général de la SMLH (premier rang, à gauche), aux côtés de Paul Tréguer (président de section, au centre) et de Philippe Morin (secrétaire, à droite). Des membres du bureau et des présidents des comités de la section du Finistère nord  sont au deuxième plan (de gauche à droite : Yann Paul, Marcelle Le Saint, Suzanne Kervella, Alix Vourc’h, Henri Pellé) et au troisième plan (de gauche à droite : Luvodic Huillet, Hervé Saluden, Jean-Pierre Bléjean). 
 
Jean-Marie Lucas, délégué général, avait pris le TGV du Bout du Monde pour rencontrer le jeudi 21 septembre 2017 les représentants de la section du Finistère nord de la SMLH, au cercle de la base de défense à Brest, la métropole du Grand Ouest. Il nous a exposé les grandes lignes de la mutation en cours au siège de la SMLH qui a pour objectif de réduire les dépenses courantes annuelles pour atteindre rapidement l’équilibre budgétaire sans tenir compte de ressources exceptionnelles. Au siège les tâches ont été redistribuées, le délégué général animant cinq pôles (réseau des sections, communication, entraide/patrimoine, soutien et finances/comptabilité. De notre côté nous avons brièvement rappelé quelques caractéristiques du Finistère nord, pôle de défense (marine nationale), pôle universitaire et scientifique (mer, télécommunications, santé) et pôle économique (Naval Group, Thales, réseau de PME du secteur industriel et commercial, exploitations et entreprises agricoles), avant de présenter les activités de la section qui comprend environ 400 membres, et qui est organisée en 8 comités urbains et ruraux présidés par Jacques Berriet (Huelgoat), Jean-Pierre Bléjean (Brest 2), Jean-Yves Castel (Morlaix), Marcelle Le Saint (Daoulas), Suzanne Kervella (Saint-Pol), Yann Paul (Brest 1), Henri Pellé (Ploudalmézeau) et Hervé Saluden (Landerneau).  En sus d’actions culturelles (sortie annuelle à visée patrimoniale et économique, et programmes de conférences), la section développe depuis de nombreuse années des actions d’entraide et de solidarité. Suzanne Kervella, vice-présidente, a détaillé les actions entreprises en faveur de l’accueil des personnes âgées dans les EHPAD (16 conventions passées), tandis qu’Alix Vourc’h, vice-présidente, rappelait notre action « jeunes » à travers le parrainage de lycéens et d’étudiants dans le cadre de la Fondation « Un avenir ensemble ». Avec le soutien du siège (prix « Honneur en action » de 500 €) la section a lancé en 2016 une formation à la nationalité française pour les étrangers qui ont déposé un dossier de naturalisation à la
préfecture de région. La première session de formation accueillait notamment 4 citoyens Anglais (effet « Brexit »), la seconde sera lancée en novembre par une équipe renforcée de 16 formateurs. En coopération avec l’Université de Bretagne Occidentale et avec le soutien du Comité du Centenaire (subvention de 400 €), à l’initiative de Pierre Lostis, la section a organisé le 19 juin « une journée américaine » pour analyser l’impact social et culturel de l’arrivée, en 1917-1918, de 800 000 soldats américains, dans le port du Ponant, ville de 80 000 habitants à cette époque. Parmi les conférenciers, à noter la superbe contribution de Tom Dutheil (Musée de la Légion d’Honneur représentant la Grande Chancellerie) sur « La Légion d’Honneur et les américains dans la Grande Guerre ». Enfin, Guy Crissin, viceprésident, qui anime l’équipe créée voici quinze ans, a fait le point sur le Mémorial, destiné à répertorier les légionnaires nés ou décédés dans le Finistère nord depuis la création de la Légion d’Honneur. Actuellement 7493 légionnaires y sont inscrits. Le site web du Mémorial (http://www.smlh29n.fr/memorial/) est visité à raison de 1500 contacts par mois.
Catégorie :