JOEL LE TAC

Né(e) le Vendredi 15 février 1918 à PARIS décédé(e) le Samedi 8 octobre 2005 à MAISONS LAFFITTE
Grand-Officier de la Légion d'Honneur
Métier
Elu
Biographie

Lieutenant-colonel honoraire, Compagnon de la Libération, aspirant lors de la dèbacle de 1940, il rallie les FAFL en passant par Saint Jean de Luz où il est incorporé à la 1ère Cie d'infanterie de l'air. Employé par le SOE, il est parachuté sur Vannes en 1941 pour opérer plusieurs missions de sabotage, puis sur Pessac pour faire sauter la centrale électrique alimentant la base de U.boot. Il est arrêté le 05.02.1942 avec ses parents et son frère et envoyé au Struthoff classé "Nacht und Nebel". En 1944, il est transféré à Dachau, Neuengammen, Grossrosen, Dora et Bergenbelsen. Il est libéré le 15.04.1945. Rappelé pour la Corée, puis Port-Saïd avec le général Massu. Journaliste puis grand-reporter à Paris Presse et Paris Match, député de la Seine et de Paris de 1958 à 1981. Président de l'INA.
Il est inhumé à Saint Pabu où s'est déroulé une partie de son action de Résistant. Croix de Guerre 1939-45 (5 palmes, Croix des TOE (2 citations), Médaille de la Résistance avec rosette, Médaille des Services Volontaires dans la France Libre, Military Medal (GB), Médaille des Nations Unies, Croix de Guerre Coréenne.

Date d'obtention du grade

Chevalier de la Légion d'Honneur : inconnue
Officier de la Légion d'Honneur : inconnue
Commandeur de la Légion d'Honneur : inconnue
Grand-Croix de la Légion d'Honneur : inconnue