Résultats de la recherche

AIME NICOLAS ALIX
Né(e) à GRANVILLE , décédé(e) à EN MER
Officier - officier de marine
Capitaine de corvette en date du 01/03/1831, il est nommé capitaine de vaisseau le 7/3/1841. Il est reçu comme Chevalier dans l'Ordre Royal de St Louis en 1829 et chevalier de l'ordre impérial du Brésil. Il participe à de nombreuses campagnes navales napoléoniennes dont la Manche, le camp de Boulogne (de 1805 à 1808), Anvers et l'Escaut...Il accumule 26 ans, 7 mois et 8 jours de services. Il est toujours excellemment noté par ses supérieurs. Il décède sur la frégate "REINE BLANCHE" et est ramené à BREST en 1844 où il est enterré au cimetière de Saint Martin.
JEAN BEAUFILS
Né(e) à GRANVILLE , décédé(e) à BREST
Chevalier - officier de marine
Capitaine de frégate. Lieutenant de vaisseau en 1852
MICHEL RENE MARIE LE BORGNE
Né(e) à GRANVILLE, décédé(e) à ST MALO
Chevalier - Officier de marine
Capitaine de vaisseau (1983). Entré à l'Ecole des ingénieurs mécaniciens en 1955, il fait carrière dans le service général. Lieutenant de vaisseau en 1962, capitaine de corvette en 1971, capitaine de frégate en 1976. Officier de l'Ordre national du Mérite. Il est inhumé au cimetière St Martin de Brest.
JACQUES LE BUFFE
Né(e) à ST NICOLAS PRES GRANVILLE , décédé(e) à BREST
Chevalier - Officier marinier et marin
Engagé en 1805 comme novice, il effectue 25 ans de services dans la Marine, essentiellement à la mer, dont 9 en situation de guerre. Il termine sa carrière comme maitre d'équipage entretenu à la 3ème Division des équipages du port de Brest.
ELIE ALEXANDRE COUPVENT DES BOIS
Né(e) à GRANVILLE , décédé(e) à BREST
Chevalier - officier de marine
Mousse en 1794, matelot timonier en 1795, il est aspirant de 1ère cl. en 1799. Enseigne de vaisseau en 1802, lieutenant de vaisseau en 1808, il est embarqué sur la frégate «SUFFREN» de 1809 à 1812. Il commande ensuite la «DILIGENTE», la «ZELEE» et la «PRUDENTE» avec laquelle il fait campagne en Espagne et au Sénégal. Capitaine de frégate en 1819, il est affecté en service à terre a Brest jusqu’en 1821.
PIERRE MARIE FRANCOIS LE GRANDAIS
Né(e) à GRANVILLE , décédé(e) à PONT L’ABBE
Commandeur - Officier de marine
Il embarque comme aspirant, sur le «TOURVILLE» en 1803. Enseigne de vaisseau en 1811, il effectue différents embarquements qui le mènent sur les côtes africaines, aux Iles sous le vent, aux Etats-Unis, à Saint-Pierre et Miquelon. Lieutenant de vaisseau en 1827, il est nommé aux commandements du «CHAMEAU», puis de la «BEARNAISE». Capitaine de frégate, il participe à la campagne d’Alger. Capitaine de vaisseau en 1837, il commande la frégate «DIDON» en 1838. Admis à la retraite en 1846, il devient conseiller municipal et est élu Maire de Brest le 25 novembre 1847. Il démissionne le 25 avril 1848 mais garde ses fonctions de conseiller municipal jusqu’au 16 août 1852. Il se retire à Paris, mais décède à Pont l’Abbé et est inhumé au cimetière Saint-Martin de Brest.
EMILE PAUL AMABLE GUEPRATTE
Né(e) à GRANVILLE , décédé(e) à BREST
Grand-Croix - Officier de marine
Vice-amiral surnommé "point d'Honneur", dit "mangeur de feu". Il entre dans la marine en 1871. En 1881, il fait la campagne de Tunisie. Il participe de mai à octobre 1893 aux opérations contre le Siam. Contre-amiral en septembre 1912. En septembre 1914, il est envoyé avec le "SUFFREN" et la "VERITE" aux Dardanelles et bombarde l'entrée du détroit avec le concours d'une division anglaise. La décision étant de forcer le passage, il demande à entrer le premier avec sa division de vieux cuirassés. Le 18 mars 1815, l'escadre alliée part à l'assaut entrainée par l'audace de Guépratte. L'opération échoue et les pertes sont lourdes (naufrage du "BOUVET" éventré par une mine, avaries du "SUFFREN" et du "GAULOIS"). Il déploie la même énergie lors des combats des 27 mars, 25 et 26 avril 1915 lors de la bataille dite des "cinq plages", opérations de débarquements de Seddul-Bahr et de Koum-Kaleh. Il est alors considéré comme un "casse-cou", un "illuminé dangereux" et son commandement lui est retiré. il est nommé vice-amiral en octobre 1915. Il est Préfet maritime à Bizerte et s'emploie à la défense sous-marine. Il quitte le service actif en août 1918 et il est élu député du Finistère de 1919 à 1924. Meneur d'hommes, aux propos fracassants, aux tenues originales, il reste légendaire... A propos des Dardanelles, Winston Churchill écrit de lui : "Pour votre part vous avez fait honneur à une opération de guerre qui aurait changé l'histoire du monde si elle avait été menée avec une résolution égale à la vôtre". Incinéré en 1939 au Colombarium de Saint Louis des Invalides à Paris et inhumé au Caveau des Gouverneurs à l'Hotel des Invalides. Une rue de Brest porte son nom, ainsi qu'un escorteur d'escadre et une frégate furtive.
LOUIS HENRY GUEYDON (DE)
Né(e) à GRANVILLE , décédé(e) à LANDERNEAU
Grand-Croix - Officier de marine
Comte, vice-amiral, titulaire de la Médaille Militaire. Officier de l'instruction publique. Issu du collège naval d'Angoulême, il participe à l'expédition d'Alger, sert sur les côtes occidentales d'Afrique puis à l'expédition du Mexique. Il fait campagne 4 ans dans les Antilles et le Pacifique, capitaine de vaisseau en 1847, gouverneur de la Martinique de 1853 à 1856, contre-amiral en 1854, Préfet Maritime à Lorient en 1858 puis à Brest en 1861 où il procède à la modernisation considérable de l'arsenal qui devient l'une des premières usines de France ainsi qu'à celle de l'Ecole Navale. Il est promu vice-amiral en 1861. En 1869, il est vice-président du Comité consultatif des Colonies. En 1870-71, il commande l'escadre du Nord et participe au blocus de la Mer du Nord pendant la guerre franco-prussienne. Durant ses fonctions de préfet maritime à Brest sont créés en 1862 l’Ecole des Pupilles de la marine et l'asile dit de "L'Impératrice Eugènie" pour accueillir les enfants en bas-âge des marins et des ouvriers de l'arsenal. En 1865, il créée la société hippique de Brest, mais son nom reste attaché au premier pont sur la Penfeld, le pont « GUEYDON ». Après avoir été Commandant de l'Escadre d'évolution à bord du «SOLFERINO» en 1866 et commandant de l’Escadre du Nord sur l'«OCEAN» en 1870, il devient Gouverneur Général de l’Algérie en 1871 bien que monarchiste. En 1885, il est élu député de la Manche sous cette même étiquette puis se retire à Landerneau Son premier acte de commandement, archivé, est d'informer ses officiers que "Madame la comtesse de Gueydon recevra tous les vendredis à partir de 14 heures trente".
AUGUSTE JEAN HELAIN
Né(e) à GRANVILLE, décédé(e) à BREST
Chevalier - Officier de marine
Capitaine de frégate.Membre de la Société des Vêpres, club brestois où il est gentiment cartonné par Jules Noël dans son poème en prose "Vêpres" (1844) illustré de 45 caricatures de membres. (Consultable à la Bibliothèque de Brest).Lieutenant de vaisseau en 1852. Inhumé au cimetière St martin de Brest.
FRANCOIS JOURDAN
Né(e) à GRANVILLE , décédé(e) à BREST
Officier - Officier de marine
Capitaine de vaisseau. Apprenti marin en 1799, aspirant en 1803, il a exercé plusieurs commandements et pris part à des campagnes à Saint-Domingue, au Sénégal, à Terre Neuve et au Brésil. Chevalier de St Louis.