Résultats de la recherche

JEAN JOSEPH ALLAIN
Né(e) à ROSCOFF
Chevalier - Officier de marine
Entré à l’école navale en 1953, fait une carrière d’officier mécanicien de la marine. Officier ONM.
PIERRE ARTHUR LOUIS COADOU
Né(e) à ROSCOFF, décédé(e) à BREST
Chevalier - Marine marchande
Officier de marine marchande. Lieutenant de vaisseau de réserve. Il sert notamment avant guerre sur le navire de la compagnie Générale Transatlantique "VILLE D'ALGER". Après son incorporation dans la marine nationale, il accomplit des missions au commandement de plusieurs unités. En 1947, il prend le commandement du remorqueur de haute mer "ABEILLE 25" spécialisé dans le sauvetage des navires en danger. En fin de carrière, il devient directeur des "Vapeurs Brestois" desservant la rade de Brest.
JOSEPH GUEGUEN
Né(e) à ROSCOFF, décédé(e) à MARSEILLE
Chevalier - Officier de marine
Engagé volontaire en 1901, quartier-maître torpilleur en 1904, premier-maître en 1909. Nommé enseigne de vaisseau de 1ère cl. en 1911, lieutenant de vaisseau en 1917, il est embarqué durant la guerre 14-18 sur l'"ERNEST RENAN", le "WALDECK ROUSSEAU", la "DEMOCRATIE" puis affecté dans l'aviation maritime en 1917. En retraite en 1924 pour infirmités graves suite à blessures de guerre. Croix de guerre 14-18.
FERDINAND CHARLES NICOLAS LAHALLE
Né(e) à ROSCOFF, décédé(e) à ROSCOFF
Chevalier - Officier de marine
Capitaine de frégate. Ecole Navale en 1826, Lieutenant de vaisseau en 1840. Il sert sur la corvette "IGULA", en 1841 à Brest.
ESPRIT (1) LE MAT
Né(e) à ROSCOFF, décédé(e) à ROSCOFF
Chevalier - Marine marchande
Quartier maitre de manoeuvre, pilote lamaneur de la station de Roscoff, patron du canot de sauvetage. Il embarque comme mousse à 13 ans sur un bateau pilote, puis au long cours comme novice et matelot. Inscrit maritime, il est appelé dans la Marine et y sert près de quatre ans. Quartier maître de manœuvre de 1ère classe, il quitte la marine pour le long cours, avant de se consacrer à la pêche à Roscoff. En 1866, il est nommé canotier du canot de sauvetage dès la création de la station de Roscoff, puis sous-patron et patron. Il participe au sauvetage de 69 vies humaines au cours de 24 sorties en mer. Le 5 juin 1890, l’Académie française lui décerne un prix de Vertu (Prix Montyon).Une rue de Roscoff porte son nom.
ESPRIT (2) LE MAT
Né(e) à ROSCOFF, décédé(e) à ROSCOFF
Chevalier - Marine marchande
Pilote à la station de Roscoff, patron du canot de sauvetage de Roscoff. Il effectue 3 mois à la pèche puis il participe comme canotier pendant 14 ans et comme patron pendant 12 ans à la suite de son père, au sauvetage de 84 vies humaines en 31 sorties à la mer. Officier du mérite maritime. 5 médaille d'or de sauvetage, médaille d'honneur de marin du commerce (1920), témoignage de satisfaction du ministre (1889). Médaille du Tonkin.
THEODORE MARIE JOSEPH YVES NOIROT
Né(e) à ROSCOFF, décédé(e) à LOMPNES
Chevalier - Officier de marine
Entré au service en 1909, enseigne de vaisseau en 1917, lieutenant de vaisseau en 1921, breveté Aéro."Très brillante conduite dans l'aviation, en particulier le 11 avril 1918, à la suite d'un accident d'hydravion au cours d'une patrouille en zone ennemie. Une citation. Croix de guerre 14-18.
CHARLES ROIGNANT
Né(e) à ROSCOFF, décédé(e) à ROSCOFF
Chevalier - Marine marchande
Sous-patron puis patron du canot de sauvetage de Roscoff, il participe au sauvetage de 49 vies humaines en 20 sorties à la mer. Pilote du port de Roscoff, il navigue 7 ans à l'Etat et 29 au commerce. 2 médailles d'argent, 1 médaille d'or de sauvetage.
JEAN JOSEPH CHARLES ROUVIER
Né(e) à ROSCOFF, décédé(e) à QUIMPER
Chevalier - Officier de marine
Elève de l'Ecole Navale sur le "BORDA" en 1844. Lieutenant de vaisseau en 1858, embarqué sur la "NIEVRE" en 1860, il est blessé lors de la prise du fortin de PEI-HO en Chine. Capitaine de frégate en 1871.
JEAN AUGUSTIN JOSEPH SIO'CHAN DE KERSABIEC (DE)
Né(e) à ROSCOFF, décédé(e) à NANTES
Chevalier - Officier de marine
Capitaine de vaisseau (1814) - Comte - Mermbre de la Société des Cincinnati. Entre comme volontaire dans la Marine le 8 octobre 1771. Il venait d'être nommé enseigne de vaisseau lorsque dans un incendie qui éclata au mois de juillet 1779 dans le port de Brest il sauva par son intrépidité, par sa promptitude et son intelligence à diriger les secours une partie des magasins dévorés par le feu qui menaçait de se communiquer à un vaisseau en construction le Roy Louis aux 3/4 achevé. Pendant la guerre d'Amérique il participa aux combats des 9 et 12 avril 1781. Les réparations les plus urgentes des bateaux furent faites sous la direction de Siochan qui par ailleurs releva le plan de Porto-Plate. Les réparations étant poursuivies à Boston, Siochan releva les plans du port et de la rade de Boston. En reconnaissance, le Congrès américain le nomme membre de l’association Cincinnatus pour avoir servi la cause de l’indépendance. Il continua de naviguer dans les Caraïbes, et en Baltique où il effectue des travaux hydrographiques qui contribuent à lui faire octroyer la Croix de Saint-Louis. En 1792 il fut rayé des listes de la Marine "pour absence". Sous l'Empire il fut maire de Doulon, près de Nantes. Rétabli sur les listes de la Marine, il est nommé Capitaine de Vaisseau de 1ère classe le 31 décembre 1814. Il se retire en 1817 à Nantes.