Résultats de la recherche

ISIDORE BIDEAU
Né(e) à QUIMPER, décédé(e) à BREST
Commandeur - Santé militaire
Médecin général. En 1914, après une année d’études de médecine à Rennes, il s’engage dans la marine comme matelot brancardier et sert au 1er régiment des fusiliers marins sur le navire hôpital La Navarre puis à l’hôpital maritime de Brest. En 1918, il intègre l’école principale du service de santé de la marine à Bordeaux. Puis il embarque sur les croiseurs Duguay-Trouin et Algérie. Il s’oriente ensuite vers la bactériologie, devient diplômé de l’institut Pasteur, spécialiste des hôpitaux maritimes puis professeur agrégé enseignant à l’école de santé navale et d’application. Il est affecté à la direction centrale, puis prend le poste de chef du service de santé de la marine à Alger avant de quitter le service en 1946 comme officier général. Il ouvre avec le Dr Mollaret, dans des baraques de la ville de Brest dévastée, un laboratoire de biologie médicale qu’il dirige jusqu’en 1961.Ce laboratoire de la rue Ribot sera plus tard transféré rue de la 2éme DB où les rejoindra le Dr Saleun. Croix de guerre 14-18.
VICTOR PIERRE MARIE LE GORGEU
Né(e) à QUIMPER, décédé(e) à PARIS
Commandeur - Elu
Médecin militaire pendant 15 ans dans les troupes de Marine, secrétaire d'état plusieurs fois (1933), conseiller d'Etat (1947-1952), résistant, député, sénateur du Finistère, commissaire de la République à Rennes (1944-1946), maire de Brest, conseiller général (1914-1923 et 1931-1934). Après d'excellentes études au Lycée de Brest, il entre en 1900 à l'Ecole du service de santé de la marine. Médecin de l'Infanterie coloniale, il fait campagne au Tonkin et séjourne en Indochine (1904-1905), au Sénégal et en Mauritanie (1908-1910). Il quitte la carrière militaire en 1911 et ouvre à Brest un cabinet médical. Mobilisé en 1914, il sert au 2ème Régiment d'Infanterie coloniale et obtient la Croix de guerre avec deux citations. En 1919, il commence une carrière politique et est élu conseiller général du Finistère. Maire de Brest de 1929 à 1941 et d'octobre 1944 à avril 1945 (Président de la Délégation spéciale), il est sénateur du Finistère de 1930 à 1945 et se voit confier, à deux reprises, les fonctions de sous-secrétaire d'Etat. Après la guerre, il est nommé commissaire de la République à Rennes de 1944 à 1946. Conseiller d'Etat en 1947, il préside le conseil supérieur de la marine marchande et fait partie de la commission d'étude des rapports entre l'Etat et l'enseignement privé. Il travaille aussi à la réforme de l'ENA. Titulaire de la Médaille coloniale (Mauritanie) et de la médaille de la Résistance, il est commandeur du Mérite maritime et commandeur des Palmes académiques. La ville de Brest lui rend hommage en donnant son nom à une avenue. Il est inhumé au cimetière de Brest Saint-Martin.
EMILE PROSPER SIMON
Né(e) à QUIMPERLE, décédé(e) à BREST
Commandeur - Officier de marine
Elève de l’Ecole navale en 1863, enseigne de vaisseau en 1868, il est promu lieutenant de vaisseau de 1ère classe en 1881. Embarqué sur le cuirassé « Richelieu » en 1883-1884, capitaine de frégate en 1892, il est nommé au commandement du croiseur « Linois » en mars 1897. Capitaine de vaisseau en 1899, il est admis dans le cadre de réserve en 1906.