Résultats de la recherche

MAXIME EDOUARD FRANCOIS MARIE BOUIS
Né(e) à TOULON, décédé(e) à BREST
Commandeur - Officier de marine
Vice-amiral (1929). Entré à l'Ecole Navale en 1887, lieutenant de vaisseau en 1899, capitaine de frégate en 1914. Capitaine de vaisseau en 1918, il commande le "TRIDENT" et la 5ème Escadrille de torpilleurs, l'Ecole Navale puis le cuirassé "VOLTAIRE". Contre-amiral en 1924,il est successivement chef d'Etat- major du 2ème Arrondissement maritime et de la Division navale du Levant, avec pour port d'attache Beyrouth, commandant la marine en Algérie et Major général du port de Toulon.
CHARLES LOUIS ESTIENNE
Né(e) à TOULON, décédé(e) à ARGENTON
Commandeur - Officier de marine
Contre-amiral en 1919, entré à l'Ecole Navale en 1880, enseigne en 1885, lieutenant de vaisseau en 1891, capitaine de frégate en 1906, capitaine de vaisseau en 1913. Il sert sur l'"IPHYGENIE" et le "JEMAPPES" en 1897 quand le Président de la République lui remet la Légion d'Honneur à Cherbourg, à Rochefort en 1920, à Brest en 1921 comme commandant de la division des écoles de l'Océan.
JULES FELIX FRIOCOURT
Né(e) à TOULON, décédé(e) à BREST
Commandeur - Santé militaire
Médecin général de la Marine. Elève de l'Ecole de médecine de Brest en 1857, chirurgien de 3ème cl. en 1859, il est nommé chirurgien de 2ème cl. en 1863. Médecin de 1ère cl. en 1868, il soutient sa thèse de médecine à Paris en 1873. Il sert au Sénégal de 1874 à 1877. Médecin principal en 1881, médecin en chef en 1888, il est désigné pour le Tonkin comme directeur du service de santé, fonction qu'il occupe jusqu'en juin 1890. En 1901, il est affecté à Brest comme directeur du service de santé du 2ème arrondissement maritime. Il est nommé médecin général en 2ème section en septembre 1906.
JOACHIM FRANCOIS JULES MARTIN
Né(e) à TOULON , décédé(e) à BREST
Commandeur - Officier de marine
Contre-amiral du cadre de réserve, général de division à titre auxiliaire. Il sort major du Collège naval d'Angoulême en 1826, il est cité en 1827 pour son assaut de l'île de Morée, il participe à la prise de Mostaganem et de Bougie en 1833, il reçoit la Légion d'Honneur pour la prise à l'abordage du Vaisseau "TRIDENT", il est commandant en second de l'"OCEAN" et du "SOUVERAIN" comme capitaine de frégate. Toujours dans ce grade, il commande successivement 4 avisos puis comme capitaine de vaisseau sept vaisseaux pendant toute la guerre de Crimée. Il commande ensuite la division des équipages à Brest. Il passe contre-amiral en 1867 et est major général à Brest puis à Toulon (1870). Pendant la guerre de 1870, il commande le camp de Sathonay-Lyon et reçoit les éloges du général Barral. En dépits de nombres et chaudes recommandations répétées du Ministre de la Marine, il ne sera pas élevé à la dignité de Grand Officier.