Résultats de la recherche

LOUIS HENRY GUEYDON (DE)
Né(e) à GRANVILLE , décédé(e) à LANDERNEAU
Grand-Croix - Officier de marine
Comte, vice-amiral, titulaire de la Médaille Militaire. Officier de l'instruction publique. Issu du collège naval d'Angoulême, il participe à l'expédition d'Alger, sert sur les côtes occidentales d'Afrique puis à l'expédition du Mexique. Il fait campagne 4 ans dans les Antilles et le Pacifique, capitaine de vaisseau en 1847, gouverneur de la Martinique de 1853 à 1856, contre-amiral en 1854, Préfet Maritime à Lorient en 1858 puis à Brest en 1861 où il procède à la modernisation considérable de l'arsenal qui devient l'une des premières usines de France ainsi qu'à celle de l'Ecole Navale. Il est promu vice-amiral en 1861. En 1869, il est vice-président du Comité consultatif des Colonies. En 1870-71, il commande l'escadre du Nord et participe au blocus de la Mer du Nord pendant la guerre franco-prussienne. Durant ses fonctions de préfet maritime à Brest sont créés en 1862 l’Ecole des Pupilles de la marine et l'asile dit de "L'Impératrice Eugènie" pour accueillir les enfants en bas-âge des marins et des ouvriers de l'arsenal. En 1865, il créée la société hippique de Brest, mais son nom reste attaché au premier pont sur la Penfeld, le pont « GUEYDON ». Après avoir été Commandant de l'Escadre d'évolution à bord du «SOLFERINO» en 1866 et commandant de l’Escadre du Nord sur l'«OCEAN» en 1870, il devient Gouverneur Général de l’Algérie en 1871 bien que monarchiste. En 1885, il est élu député de la Manche sous cette même étiquette puis se retire à Landerneau Son premier acte de commandement, archivé, est d'informer ses officiers que "Madame la comtesse de Gueydon recevra tous les vendredis à partir de 14 heures trente".