Résultats de la recherche

JACQUES BERGERET
Né(e) à BAYONNE , décédé(e) à PARIS
Grand-Croix - Officier de marine
Vice-amiral (1831), préfet maritime de Brest de 1832 à 1834, Pair de France (1842), Sénateur (1852). Il navigue au commerce à 12 ans comme novice à Pondichéry puis comme lieutenant en Océan Indien et Mer Rouge. Enseigne au service de l'Etat en 1793. Il est fait prisonnier des Anglais après 15 h de combat acharné devant le cap Lizard. Il fait campagne avec Bruix en Méditerranée (1799-1800). Il quitte le service et devient armateur puis reprend du service en 1804 mais il est fait prisonnier par une frégate anglaise sur la côte de Malabar. Disgracié un temps pour ne pas avoir voulu appareiller en raison du mauvais état de ses bâtiments, il va reprendre possession de la Guyane. Il commande la station navale des Antilles pendant 6 ans. Préfet maritime à Brest en décembre 1832. Membre du Conseil d'amirauté en 1834, il quitte le service actif en 1841. Chevalier de St louis (1814) et de Ste Anne de Russie.
VICTOR RENE BOELLE
Né(e) à BREST, décédé(e) à PARIS (7ème)
Grand-Croix - Officier terre
Général de division (1909). Commandant la 13ème Brigade d'Infanterie (1906-1909), membre du Comité technique d'Etat-Major, Commandant la 3ème Division d'Infanterie (09-11), Commandant du 4ème Corps d'Armée (11-15), Inspecteur des dépots dans la zone des armées (1915-1916), adjoint à l'Inspecteur des effectifs mobilisés (1917). Il s'est engagé en 1870, lieutenant en 1875, capitaine en 1883, chef de bataillon en 1893, lieutenant colonel en 1898, colonel en 1901, général de brigade en 1906. Il est officier d'ordonnance du Ministre de la Guerre en 1889. En 1914, il combat à Villers-Bretoneux, Bapaume, St Quentin. Il sert en Cochinchine de 1874 à 1875. Officier d'académie en 1889, Officier de l'Ordre du Lion et du Soleil (1892). Médaille du Cambodge (1890), Dragon d'Annam (1891).
SIMEON BOURGOIS
Né(e) à THIONVILLE, décédé(e) à PARIS
Grand-Croix - Officier de marine
Vice-amiral en 1875, préfet maritime à Brest en 1877 à 1879, entré à l'Ecole navale en 1830, il fait de nombreuses campagnes avant d'être affecté à Indret pour suivre la mise au point des chaudières et des hélices. Campagne de la Baltique sur le "DUPERRE" puis de Crimée. Il commande une division de canonnières en Chine qui contribue à la prise des forts de Takou. Membre du conseil d'amirauté, concepteur du sous-marin "PLONGEUR" mû à l'air comprimé en collaboration avec l'ingénieur Charles Brun. Il commande la division navale des COA en 1870. Conseiller d'Etat en 1872, ses avis font jurisprudence maritime. Il quitte le service actif en 1882. Auteur de nombreux travaux scientifiques et de tactique s'opposant à la Jeune Ecole.membre du conseil de l'Ordre de la LH.
VICTOR GUY DUPERRE
Né(e) à LA ROCHELLE, décédé(e) à PARIS
Grand-Croix - Officier de marine
Ministre de la Marine - Baron de l'Empire - Amiral de France - Pair de France Pilotin au commerce aux Indes, puis devient officier marinier (1793), prisonnier trois ans, escorte de convois côtiers, Sénégal, Antilles, flottille de Boulogne, Atlantique sud et attaque de St Kitts, combat au large de Groix contre les Anglais (1808), Océan Indien comme capitaine de vaisseau, fait plusieurs prises, blessé à l’Ile Maurice, fait à nouveau prisonnier, baron d’empire (1811), Commandant l'escadre légère de la Méditerranée, puis les forces navales à Venise (1812), il défendit cette ville contre les Autrichiens en 1814. Préfet maritime de Toulon aux Cent-Jours, mis en non-activité par la Restauration, il fut rappelé au service en 1818 et nommé commandant de la station navale des Antilles et de l'Atlantique nord (1819-1821). Commandant l'escadre chargée du blocus de Cadix lors de la guerre d'Espagne de 1823, il fut promu vice-amiral en octobre de la même année. Commandant l'escadre de l'Atlantique en juillet 1824, Préfet Maritime de Brest en janvier 1827, il fut chargé, en dépit de ses sentiments hostiles au régime, du commandement de l'escadre destinée à l'expédition d'Alger et s'acquitta brillamment de cette lourde tâche. Pair de France en juillet 1830, président du Conseil d'amirauté en mars 1831, Duperré fut à trois reprises ministre de la Marine de novembre 1834 à septembre 1836, de mai 1839 à mars 1840 et d'octobre 1840 à février 1843.
FRANCOIS ERNEST FOURNIER
Né(e) à TOULOUSE, décédé(e) à PARIS
Grand-Croix - Officier de marine
Préfet Maritime à Brest en 1897, vice-amiral (dit Fournier-Compas) entré dans la Marine en 1859. En 1870, il prend part au siège de Paris où il est blessé en novembre. Aide de camp de 4 amiraux. En 1878, il commande la canonnière "LYNX" et séjourne longuement en Chine. En 1883, il commande le croiseur "VOLTA" en Extrême-Orient, sur les côtes du Tonkin, puis en Chine. Grâce à ses relations d'amitié avec Li-Hong-Tchang, vice-roi du Tchili, véritable ministre des Affaires étrangères de l'Empire, il joue en rôle déterminant dans les négociations secrètes de réconciliation franco-chinoise, aboutissant au traité de Tien Tsin le 11 mai 1884. Capitaine de vaisseau, il commande la "THÉTIS" en 1885, et met au point le dromoscope destiné à remédier aux inconvénients des compas en usage. En 1888, il préside la Commission des pilotes, il commande le cuirassé "TRIDENT". Contre-amiral en 1891, il commande la Division navale d'Extrême-Orient, mais demande son rappel. En mars 1894, il commande la Division navale de l'Atlantique sur le "DUQUESNE", intervenant au Brésil et en Haïti pour la protection des intérêts français. En 1895, il commande la Marine en Algérie. En 1896, Membre du Conseil des travaux. Vice-amiral le 16 septembre 1897. En octobre 1898, il commande l'Escadre de Méditerranée sur le "BRENNUS". En 1902, Inspecteur général permanent des défenses mobiles. En 1903, membre du Conseil supérieur de la Marine, Membre du bureau des Longitudes, Président du Conseil permanent de perfectionnement des écoles de Marine. Il dirige les grandes manoeuvres navales de 1905 à 1906, sur le "BRENNUS"; puis quitte le service actif en mai 1907.
GASTON RAOUL MARIE GRANDCLEMENT
Né(e) à BREST, décédé(e) à PARIS
Grand-Croix - Officier de marine
Vice amiral (1925), EN 1883, campagne en Extrême Orient, Tonkin, Méditerranée, Congo, Pacifique, breveté torpilleur, Tonkin et Chine (lutte contre les Boxers), ESM 1902, escadre du Nord, Rochefort, Maroc, commandant les canonniers marins à Verdun (1915), blessé en 1916, commandant l’"EDGAR QUINET" en Méditerranée, commandant militaire de Dunkerque, attaché à la présidence de la République, commandant la division navale de Syrie, préfet maritime Algérie Tunisie, préfet maritime à Bizerte, quitte le service en 1928.
YVES RENE HENRI GUENA
Né(e) à BREST ST PIERRE QUILBIGNON, décédé(e) à PARIS
Grand-Croix - Elu
Il rallie l'Angleterre dès le 19 juin 1940 au lendemain de l'appel du Général DE GAULLE. Il participe aux opérations au sein de la 1ère DFL et de la 2ème DB. Il fait partie, en 1947, de la 1ère promotion de l'ENA "France combattante". Il exercera d'éminentes fonctions administratives et politiques. En juin 1958, maître des requêtes au conseil d'Etat, il participe activement à la rédaction de la constitution. De 1962 à 1997, il sera député, sénateur, conseiller général de la Dordogne, maire de Périgueux, ministre. Membre du Conseil constitutionnel en 1992, il en est le Président de 1999 à 2004. De 2004 à 2007, il préside le l'Institut du monde arabe. Il a publié de nombreux livres historiques ou de souvenirs. En 2003, est inaugurée à Périgueux la place "YVES GUENA". Titulaire de la Croix de guerre 1939-1945 et de la Médaille de la Résistance.
CHARLES EDOUARD LA JAILLE (DE)
Né(e) à NANTES, décédé(e) à PARIS
Grand-Croix - Officier de marine
Préfet martime à Brest de 1892 à 1893. Vice-amiral entré à l'Ecole navale en 1852. Il participe comme aspirant aux combat de Bomarsund (Baltique) et de Crimée (Kinburn). Enseigne en 1857, occupation de Canton, lieutenant de vaisseau en 1861, COA et Océan indien, Chine et Yang-Tsé-Kiang, armée de la Loire en 1870, capitaine de frégate l'année suivante sur les côtes du Dahomey, capitaine de vaisseau en 1878, membre du Conseil d'amirauté en 1884, contre-amiral en 1886, membre du Conseil des travaux et de l'Observatoire, CEMM, directeur du cabinet du ministre en 1885, vice-amiral en 1891 et commandant de la Division navale d'Extrême orient, de l'escadre de la Méditerranée (1894), préfet maritime à Toulon (1987), il quitte le service actif pour être sénateur de la Loire inférieure de 1901 à 1920. Médaille de la baltique, de Crimée, de Medjidjé, de Chine et du Nicham Iftikar.
JEAN PIERRE EDMOND JURIEN DE LAGRAVIERE
Né(e) à BREST, décédé(e) à PARIS
Grand-Croix - Officier de marine
Vice-amiral, membre de l'Institut. Entré dans la Marine par concours direct en 1828, il fait une campagne en COA, au Levant, en Espagne, des levés hydrographiques en Sardaigne. Il passe trois ans en mer ce Chine (Hong Kong, Philippines , Mariannes, Macao) et participe à la campagne de Crimée (Sébastopol, Kertch, Kinburn). Membre de la commission des phares, du Conseil d’amirauté, de perfectionnement de l’Ecole Polytechnique, il commande en chef de l’expédition du Mexique mais il est désavoué par Napoléon III après la convention de La Soledad. Aide de camp de Napoléon III, membre puis président de l’Académie des sciences, commandant l’escadre d’évolutions, membre de très nombreuses commissions, maintenu en activité sans limite d’âge, il préside la société centrale de sauvetage. Ecrivain et historien, membre de l’Académie française.
LOUIS CHARLES GEORGES JULES LAFONT
Né(e) à FORT ROYAL (Martinique), décédé(e) à PARIS
Grand-Croix - Officier de marine
Vice-amiral, préfet maritime à Brest de 1882 à 1884. Il entre dans la Marine en 1841, sert en Extrême-Orient, en COA, en Crimée, en Baltique, en Océan Indien, en Chine et en Indochine (prise de Canton, en Baltique encore en 1870 en participant au blocus des côtes prussiennes. En octobre 1870, détaché à terre comme général de brigade, il commande la subdivision de l'Aube. Contre-amiral en 1875. Major général à Cherbourg. Président de la Commission supérieure des défenses sous-marines en juillet 1876. Il est en octobre 1877 gouverneur de Cochinchine, et commandant en chef la Station navale sur le "TILSITT". Vice-amiral en 1881. En novembre 1886, président du Conseil des travaux de la Marine. Il quitte le service actif en avril 1890. En 1903, il est placé en 2ème section du cadre de réserve. De 1892 à 1901, président de la Société centrale de sauvetage des naufragés. A son décès, il refuse les honneurs militaires.