Résultats de la recherche

PIERRE JOSEPH MARCEL KEROMNES
Né(e) à BREST RECOUVRANCE, décédé(e) à EN MER
Officier - Officier de marine
Ecole des mécaniciens à Toulon en 1910, quartier-maître en 1911, il est maître en 1915. Après l’Ecole de Perfectionnement, il est nommé enseigne de vaisseau en 1918, lieutenant de vaisseau en 1921, capitaine de corvette en 1923. Capitaine de frégate en 1938, il est embarqué sur le cuirassé «BRETAGNE» comme chef de la sécurité. Lors du combat de Mers-el-Kébir, il lutte contre l'incendie qui ravage le navire. En raison de l'intensité du foyer d'incendie sur tout l'arrière du bâtiment, les risques d'explosion des soutes à munitions de 340 et 138 étaient grands, il décide avec son premier maître de sécurité d'actionner les commandes de noyage des soutes. C'est pour cette raison que le "BRETAGNE" s'enfonçe rapidement par l'arrière, évitant à coup sûr une explosion générale entrainant la destruction de tout l'environnement. Le capitaine de frégate Pierre Keromnés a ainsi trouvé la mort le 3 juillet 1940. Croix de guerre 39-45.
HERVE LOUIS QUEAU
Né(e) à BREST RECOUVRANCE , décédé(e) à EN MER
Officier - Officier de marine
Entré à l'Ecole Navale en 1923, lieutenant de vaisseau en 1932, breveté transmetteur. En 1939, il est affecté sur le croiseur "LAMOTTE-PIQUET" des Forces navales d'Extrême-Orient. En 1940, à son décès, il est second du torpilleur "SIROCO", quand celui-ci est torpillé, au large de Dunkerque, par les forces allemandes. Cité à l'Ordre de l'Armée de mer, il est déclaré "Mort pour la France".