Résultats de la recherche

EDMOND PIERRE BARRERE (DE)
Né(e) à MORLAIX, décédé(e) à PARIS (9ème)
Officier - Fonction publique
Elève-consul à Jérusalem en 1845, consul général de France à Jérusalem, il négocie la translation de la chapelle Ste Anne de Jérusalem à la France (1867) au département des arts de l'islam au Musée du Louvre
BERNARD MARIE BARRERE
Né(e) à MORLAIX, décédé(e) à INCONNU
Officier - Fonction publique
Consul à La Corogne de 1814 à 1821 puis consul général au Pérou.
GUSTAVE ADOLPHE DANET
Né(e) à MORLAIX, décédé(e) à PARIS (8ème)
Officier - Santé publique
Reçu docteur en médecine à Paris en 1857. Médecin du Ministère de l’Intérieur en 1868, il est Médecin en chef de l’ambulance militaire du Luxembourg en 1871.
JEANNE MARIE DANIELOU
Né(e) à MORLAIX, décédé(e) à BREST
Officier - Fonction publique
Institutrice puis directrice d’école, elle sert depuis 1914, comme infirmière bénévole à l’Hôpital de Morlaix et se consacre, en dehors de ses fonctions d’institutrice, à diverses œuvres de guerre. Durant la guerre 1939-1945, membre de «Défense de la France» dans la Résistance, secrétaire générale du comité d’assistance aux prisonniers de guerre, elle a un comportement  exemplaire en aidant et hébergeant de nombreux soldats alliés. Vice-Présidente de l’Union Fédérale des anciens combattants et victimes de guerre depuis 1918. Officier d’Académie. Médaille d’Argent de la reconnaissance française (1919).
MICHEL LAVALOU
Né(e) à MORLAIX, décédé(e) à COMPIEGNE
Officier - Fonction publique
Président de l’université de technologie de Compiègne de 1987 à 1995. Docteur Honoris Causa. Ingénieur de l'Ecole supérieure de physique et de chimie industrielle. Il commence sa carrière chez Rhône-Poulenc dont il devient directeur de la recherche et du développement.
HENRI LEGOHEREL
Né(e) à MORLAIX
Officier - Fonction publique
Président de l’Université d’Angers (72-76). Recteur de l’Académie de Besançon (76-82) ; Recteur de l’Académie de Poitiers (depuis 1988).
JOSEPH MARIE FRANCOIS MOREAU
Né(e) à MORLAIX, décédé(e) à MORLAIX
Officier - Fonction publique
Avocat à Morlaix au moment de la révolution, il devient membre du Tribunat en l'an VIII. Il est nommé à la restauration, administrateur général des postes. Il est élu, en 1815, député d'Ille et Vilaine. Préfet du département de la Lozère en 1817, puis de celui de la Charente.
JEAN ROLLAND
Né(e) à MORLAIX, décédé(e) à LANMEUR
Officier - Fonction publique
Cadre SNCF (en retraite). Combattant volontaire de la Résistance. Responsable d'un groupe de résistance, il participe à la rédaction et à l'impression de journaux clandestins, forme des combattants, mène des action de sabotage à la SNCF. Arrêté en mars 1942 à Rennes, il est déporté de Compiègne en mars 1944 vers le camp de Mauthausen. Il est libéré en mai 1945. Commandeur de l'Ordre National du Mérite. Titulaire de la médaille de la Résistance et de la Croix de guerre 39-45.
YVES LE SCOUR
Né(e) à MORLAIX, décédé(e) à PARIS (17ème)
Officier - Santé publique
Ecole de médecine navale à Brest en 1883, aide-médecin en 1885, il embarque sur le transport hôpital « L’EUROPEEN » qui porte assistance à Madagascar aux malades des villages malgaches. Aide-major au 4ème RIC à Toulon de 1886 à 1888, année durant laquelle il soutient sa thèse de doctorat en médecine à Montpellier. Promu médecin de 2ème classe, il est affecté en Nouvelle-Calédonie comme médecin-major au 12ème RIC. Démissionnaire en 1891, il devient le premier médecin civil de Nouvelle-Calédonie. Confronté à plusieurs épidémies de peste de 1899 à 1906, son dévouement près des pestiféré lui vaut la médaille d’or des épidémies. Il se dévoue également près des indigents (bureau de bienfaisance), des prisonniers et des familles de militaires. Il exerce aussi les fonctions de médecin-légiste. Après 32 ans passés à Nouméa, il rentre en France et ouvre un cabinet médical à Paris.Une rue de Nouméa porte son nom.