Résultats de la recherche

CLEMENT MAXIME MARIE AUDOUARD
Né(e) à BREST ST PIERRE QUILBIGNON, décédé(e) à NOGENT SUR MARNE
Officier - Officier terre
Ancien élève de l'Ecole Polytechnique (promotion 1883). Il sert à Versailles, Paris, Grenoble, Brest, Lille. Il est colonel du Génie au 1er Corps d'artillerie coloniale en 1918.
JOSEPH MARIE BALLOT
Né(e) à BREST ST PIERRE QUILBIGNON, décédé(e) à ST CYR SUR LOIRE
Officier - Officier terre
Lieutenant de réserve. Il a servi pendant la 1ère guerre mondiale et totalise au 31 décembre 1925 plus de 12 ans de services dont près de 6 ans de services actifs. Caporal en 1914, sergent en 1915, il est lieutenant en 1918. En 1925, il est lieutenant de réserve au 67ème Régiment d'infanterie. En 1949, il est Contrôleur principal des services extérieurs du travail et de la main-d'œuvre.
PAUL ALEXANDRE LE BARON
Né(e) à BREST ST PIERRE QUILBIGNON, décédé(e) à BREST RECOUVRANCE
Officier - Officier de marine
Lieutenant de vaisseau.
YVES MARIE BOTHOREL
Né(e) à BREST ST PIERRE QUILBIGNON, décédé(e) à NANCY
Officier - Officier terre
Colonel. Croix de guerre 1939-1945.
EMILE BUTOR
Né(e) à BREST ST PIERRE QUILBIGNON, décédé(e) à NICE
Officier - Fonction publique
Mobilisé pendant la guerre 14-18, il est grièvement blessé. Démobilisé, il travaille à la mairie de Toulon. Il passe le concours du "Trésor". Il devient alors percepteur à la Martinique, puis en Algérie à Oran puis Alger. Il termine comme receveur principal des Finances.
HENRI RENE CHAPALAIN
Né(e) à BREST ST PIERRE QUILBIGNON
Officier - Officier de marine
Capitaine de vaisseau (H). En classe préparatoire à l'Ecole Navale en 1939, il quitte Brest et rallie la France Libre. Il suit les cours de l'Ecole Navale à bord du "PRESIDENT THEODORE TISSIER". Il est promu aspirant le 1er octobre 1941. Il embarque sur les sous-marins "MINERVE" et "JUNON". Enseigne de vaisseau de 1ère classe en 1943, lieutenant de vaisseau en1949, il fait campagne en Indochine en 1950-1952. Il commande l'escorteur "L'OPINIATRE", l'escorteur d'escadre "LA BOURDONNAIS", le dépôt de Toulon, la 6ème Division d'escorteur d'escadre et le "FORBIN", le CFM Hourtin. Il quitte le service actif en 1976. Il est titulaire de la Croix de guerre 39-45 avec 2 citations et de la Croix de guerre des TOE avec une citation.
JOSEPH VICTOR CHEF D'HOTEL
Né(e) à BREST ST PIERRE QUILBIGNON, décédé(e) à PARIS (12ème)
Officier - Officier de marine
Ingénieur mécanicien principal. Incorporé en 1914, quartier-maître mécanicien en 1916, premier-maître en 1926. Ingénieur mécanicien de 2ème cl en 1931. Médaillé militaire (1930).
François Marie LE CHUITON
Né(e) à BREST ST PIERRE QUILBIGNON, décédé(e) à INCONNU
Officier - Officier de marine
Mousse en 1876, il s'engage en 1878 comme apprenti marin. Matelot de 3ème cl. en 1881, élève mécanicien en 1882, il est second-maître en 1884. Premier-maître en 1887, il est admis dans le corps des Mécaniciens principaux en 1894. Mécanicien principal de 1ère cl. en 1899, il est affecté à Bizerte en 1903 à bord du cuirassé garde-côtes "TEMPÊTE" à la division navale de Tunisie. Mécanicien en chef en 1909, il effectue au cours de sa carrière de nombreux embarquements à Brest, Toulon et Cherbourg. Il devient Mécanicien Inspecteur de la marine en 1917. Titulaire de la Croix de Guerre.
JEAN MARIE COROLLEUR
Né(e) à BREST ST PIERRE QUILBIGNON, décédé(e) à INCONNU
Officier - Officier d'administration
Apprenti charpentier des constructions navales, agent principal puis officier d'administration et officier principal, 42 ans de service en 1919.
OCTAVE ALEXANDRE GAU
Né(e) à BREST ST PIERRE QUILBIGNON, décédé(e) à INCONNU
Officier - Officier des équipages
Mousse en 1890, apprenti marin en 1891, quartier-maître timonier en 1896, second-maître en 1906, il est affecté à la 1ère flottille de torpilleurs en mer de Chine de 1907 à 1908. Premier-maître en 1914, il est nommé dans le corps des Officiers des Equipages de la flotte en 1917 et sert sur le d’ « Entrecasteaux » de 1919 à1921. Officier de 1ère cl en 1921, Officier principal en 1931, il est en activité à Brest, à l’Escadrille de dragage puis à la Direction du port jusqu’en 1932, année de son admission à la retraite