Résultats de la recherche

JEAN PIERRE HECTOR FILHOL
Né(e) à PLOUGUERNEAU, décédé(e) à AILLE
Chevalier - Officier terre
Capitaine. Sergent au 2ème REI puis commis à l'administration pénitencière à Nouméa.Il sert deux fois en Algérie et au Tonkin (1896-1900), à Madagascar et au Niger. Il passe sous- lieutenant, puis lieutenant et capitaine dans la réserve puis au combat. Rappelé en 1914, blessé en 1915 à Givenchy, tué le 16.04.1917 au Chemin des Dames (Aille). Croix de guerre avec palme, médaille coloniale. TOS du ministre de l’intérieur pour avoir sauvé 2 personnes à Brest dans un incendie "pour s'être signalé pour son courage et son dévouement dans un incendie à Brest" ; 2 citations à l'ordre de la division et de l'armée Médaille coloniale (Tonkin), Croix de guerre avec palme. " officiers d'une énergie et d'une bravoure remarquable. Le 9 octobre 1915 a repoussé 2 violentes attaques allemandes débouchant à des courtes distances d'une tranchée en voie d'organisation qu'occupait sa compagnie". "sous-lieutenant nouvellement arrivé sur le front, a fait preuve d'un courage remarquable pour le combat du 5 avril ou il a brillamment enlevé sa section lors de l'attaque d'une position fortifiée ". " Venu comme volontaire de l'armée coloniale, ancien sous-officier de carrière, doué d'une énergie et d'une bravoure à toute épreuve. Son capitaine ayant été blessé grièvement pendant l'exécution d'une opération difficile et meurtrière, a pris le commandement de la compagnie avec une vigueur au-dessus de tout éloge, a maintenu ses hommes sous un bombardement des plus violents et malgré des pertes très sensibles, a réussi à consolider la nouvelle position installée à 100 mètres en avant de l'ancienne première ligne". "Officier d'une grande valeur, s'est distingué par les plus brillantes qualités de commandement, de décision, d'énergie et de sang-froid depuis le début de la campagne, d'un calme merveilleux sous le feu de l'ennemi, a été mortellement frappé le 16 avril 1917 au Plateau des Dames"