Résultats de la recherche

JEAN YVES MARIE ABALEA
Né(e) à PLOUGOULM, décédé(e) à BUCHENWALD (Allemagne)
Chevalier - Agriculture
Cultivateur, résistant, domicilié à MARSAC (24) au moment de son arrestation. Il est déporté à BUCHENWALD, où il décédera, en janvier 1944.
JOSEPH MARIE JEAN HYACINTHE ALIX
Né(e) à BREST, décédé(e) à MAYENCE (Allemagne)
Chevalier - Officier terre
Engagé volontaire en novembre 1891, il sert comme brigadier puis maréchal des logis au 10ème Régiment d'Artillerie, avant de suivre l'Ecole Militaire de l'Artillerie et du Génie en 1898. Il est affecté dans divers Régiments d'Artillerie Colonial, notamment à Madagascar. Capitaine en 1906, au 1er RAC en 1916, Chef d'Escadron en 1918, il participe aux combats de l'Aisne, Champagne, Malmaison, Reims, et reçoit la Croix de guerre avec 2 citations à l'ordre de l'armée.
JACQUES PAUL ANDRIEUX
Né(e) à PLEYBER CHRIST, décédé(e) à ALLEMAGNE
Chevalier - Officier terre
Sous-Lieutenant. Médecin. il participe à l'action du réseau anglais "JOHNNY", pour informer l'amirauté anglaise des mouvements de la flotte allemande stationnée à Brest. Arrêté le 11 mars 1942, il est condamné à mort et déporté en Allemagne.
ALICE dite VIOLETTE COUDOL
Né(e) à BREST, décédé(e) à ALLEMAGNE
Officier des forces françaises combattantes. En juin 1940, à 17 ans, elle fonde à Lesneven son propre réseau de résistance, le "Mouvement Violette". Les actions de contacts avec Londres, de renseignement, de recrutement, d’aide à l’évasion d’aviateurs alliés, de diffusion de journaux clandestins sont le lot quotidien du Mouvement dans tout le Finistère nord. Alors qu’elle ne sait ni lire ni écrire, elle organise son réseau de manière remarquable, ce qui lui vaut les éloges des chefs de l’armée secrète dont certains voient en elle une nouvelle Jeanne d’Arc. Membre du "Mouvement Défense de la France" et des réseaux "Alliance" et "Centurie", elle est arrêtée à Lesneven le 4 octobre 1943. Déportée en Allemagne, elle y est fusillée à l’âge de 21 ans pour espionnage et aide aux puissances alliées. Décorée de la LH à titre posthume - Croix de Guerre 39-45 avec palmes - Médaille de la Résistance.
JULIEN JEAN LOUIS DUBOIS
Né(e) à MORLAIX, décédé(e) à WELSCHBILLIG (Allemagne)
Commandeur - Officier terre
Entré au service en 1891, au 12ème Régiment de Hussards, Maréchal des logis chef en 1894, il suit les cours de l’Ecole de cavalerie en 1897-1898. Lieutenant en 1900, il participe aux campagnes de Tunisie, de 1898 à 1904, et d’Algérie de 1905 à 1907. Capitaine en 1907, il poursuit sa carrière aux 4ème, 2ème et 13ème Régiment de chasseurs. Chef d’Escadron en 1915, il est engagé contre l’Allemagne et sert au 8ème Régiment de cuirassiers à pied. Il est promu Lieutenant-colonel en 1921. Il est titulaire de la Croix de guerre avec palmes.
JOSEPH FICHOU
Né(e) à ST CADOU, décédé(e) à BERGEN BELSEN (Allemagne)
Déporté pour faits de Résistance, en 1943, de Compiègne. Mort pour la France - Inhumé à Landerneau.
LOUIS CLEMENT FLOCH
Né(e) à BREST, décédé(e) à DORA (Allemagne)
Chevalier - Officier terre
Incorporé le 14 novembre 1904 il est libéré le 13 juillet 1907. Mobilisé le 2 août 1914 comme adjudant il est promu sous-lieutenant de réserve le 15 septembre 1914, puis lieutenant de réserve le 5 juin 1916; il est au 312ème Régiment d'Infanterie. En décembre 1916 il est lieutenant (d'active) à titre définitif au 416ème Régiment d'Infanterie, fait prisonnier le 25 avril 1918 il est rapatrié le 5 janvier 1919. Le 20 avril 1920 il est au 166ème Régiment d'Infanterie. Blessé par éclats d'obus le 14 novembre 1914 et le 2 février 1915. Croix de guerre. Déporté le 15 août 1941 vers Wuppertal, Dusseldorf, Gross Rosen puis Dora où il décède le 13 février 1945.
PAUL JULES FONFERRIER
Né(e) à BREST , décédé(e) à BERGEN BELSEN (Allemagne)
Commandeur - Officier terre
Sous-lieutenant à la sortie de Saint Cyr, il participe à la grande guerre. Fait prisonnier en juillet 1917 à Charleroi, il s'évade de Silésie puis regagne le front. Méhariste, diplômé de l'école de guerre en 1925, il sert successivement au Maroc dans la zone de Taza, en Afrique Equatoriale Française, à Brest, au Liban avant de commander le groupe des camps du Sud Est en 1940. En désaccord avec la politique de Vichy, il quitte l'armée en 1941 avec le grade de colonel. Il entre alors en Résistance sous le nom de « Rossignol ». En mai 1944, alors qu'il est commandant militaire de la Résistance en Finistère, il est arrêté par la gestapo puis déporté à Neuengamme, à Wilhemshaven, enfin à Bergen-Belsen où il décède en avril 1945. Une rue de Brest porte son nom. Commandeur de la Légion d'Honneur à titre posthume Croix de guerre 14-18 et 39-45, Médaille de la Résistance, Croix de guerre belge, officier de l'Etoile noire du Bénin.
JOSEPH CORENTIN MARC LE GALL
Né(e) à BREST, décédé(e) à FLOSSENBURG (Allemagne)
Chevalier - Sous officier Air et aviateur
Après des études à Brest, il rejoint l’armée de l’air en 1937 comme élève mitrailleur. Démobilisé après l’armistice, il rejoint la Résistance comme officier d’état major, sous le pseudonyme de "Lagel", est chargé des liaisons avec les Alliés et des parachutages. Dénoncé, il est arrêté par la Gestapo en décembre 1943. Interné à Fresnes, puis à Compiègne, il est dirigé vers Auschvitz, Buchenwald et Flossenburg où il décède en 1945. Médaille de la résistance.
JEAN MARIE (2) LE GALL
Né(e) à PLOUNÉVÉZEL, décédé(e) à NEUENGAMME (Allemagne)
Il vit très mal l’occupation allemande et entre dans la Résistance dans le réseau "Libération Nord". Arrêté par la Feldgendarmerie le 22 Juin 1944, il est déporté à Drancy puis à Neuengamme sur les bords de l’Elbe où il décède à bout de forces en mars 1945, un mois avant la libération du camp par les Alliés. Croix de guerre 39-45. Médaille de la Résistance.