Résultats de la recherche

JULES FRANCOIS LUCIEN BEGRAND
Né(e) à BREST, décédé(e) à BOULOGNE BILLANCOURT
- Fonction publique
Inspecteur des contributions indirectes. Vérificateur à ST OUEN en 1925. Payeur particulier au service de la trésorerie aux armées en 1933.
LEONCE GABRIEL BODIN
Né(e) à BREST, décédé(e) à BOULOGNE-BILLANCOURT
Chevalier - Santé publique
Docteur en médecine, licencié en droit. Médecin de la compagnie des chemins de fer de l'Est depuis 1903, il en devient chef du service médical en 1926.
JEAN FRANCOIS GUYOMARC'H
Né(e) à PLOUGONVEN, décédé(e) à BOULOGNE SUR SEINE
Chevalier - Sous officier Terre et soldat
Adjudant chef de l'infanterie coloniale. Incorporé en 1905, caporal en 1912, adjudant en 1918, il sert dans différents régiments et fait campagne au Tonkin, au Maroc, contre l'Allemagne. Il est affecté au 2ème RIC en 1920, année de son admission à la retraite. Cité à l'ordre du Régiment , il est titulaire de la Médaille militaire (1917), de la Médaille coloniale, de la Croix de guerre.
JEAN FRANCOIS MARIE L'HER
Né(e) à KERLOUAN, décédé(e) à BOULOGNE SUR MER
Chevalier - Officier marinier et marin
Mort pour la France. Un aviso de la Marine Nationale porte son nom. Au début de la première guerre mondiale, le premier maître l’Her se trouve à Berck, responsable du service transit de la base aéronavale. L’ayant remarqué pour ses qualités de sérieux et de meneur d’hommes, son commandant lui confie aussi les responsabilités de capitaine d’armes. Le 21 mai 1940, la base est menacée d’encerclement par l’ennemi. Le premier maître L’Her dirige avec esprit d’initiative et sens de l’organisation le repli des différentes formations vers le Fort de la Tour d’ordre à Boulogne sur Mer. La défense s’y organise. Le 23 mai vers 15 heures après un combat inégal mené dans la discipline et la cohésion sous les ordres du premier maître l’Her, les chars ennemis commencent à pénétrer dans la Tour d’ordre. Le premier maître l’Her est alors atteint par une rafale de mitraillette et s'effondre au pieds du mât de pavillon. Grièvement blessé, il fait preuve jusqu’à sa mort, le 25 mai 1940, d’un courage et d’un désintéressement exceptionnels.
JEAN JACQUES HENRY LAURIER
Né(e) à BOULOGNE SUR SEINE, décédé(e) à BOULOGNE BILLANCOURT
Officier - Commissaire de la marine
Commissaire en chef de 1ère cl. de la Marine de réserve et en retraite, enterré au cimetière St Martin à Brest. Licencié en droit, Ecole du Commissariat (promotion 1878), aide commissaire en 1880, sous-commissaire en 1884, commissaire principal en 1903, en chef de 2ème cl. en 1906, de 1ère cl. en 1917, rayé des contrôles en 1909, rappelé à Brest de 1914 à début 1917, rappelé à Paris en 1917. Affecté à l'EM de Cherbourg de 1887 à 1899, directeur de l'école de 1900 à 1907, commissaire en chef de l'arsenal et de la Division navale de Saïgon de 1907 à 1908. Rapporteur à la commission des assureurs maritimes, il collabore à la rédaction de nombreux journaux sur des sujets maritimes et économiques. Le ministre le qualifie d'"écrivain maritime". Médailles de Tunisie, Chine et Madagascar. Officier de l'instruction publique.
JEAN ARMAND MARIE TOUCHARD
Né(e) à PARIS, décédé(e) à BOULOGNE SUR SEINE
Chevalier - fonction publique
Secrétaire général de l’institut d’études politiques de Paris. Inhumé à Tréflez.