Résultats de la recherche

LOUIS FRANCOIS HUAU
Né(e) à CHATELLERAULT, décédé(e) à BREST
Chevalier - Entreprise
Fils de coutelier, ingénieur mécanicien. Sa carte de visite comportait : "Fabricant d'instruments de chirurgie, breveté du Roi, membre de plusieurs sociétés savantes". Après une escapade au Brésil avec Joao II, officier de santé, élève et assistant de Dupuytren, prix de l’Académie des Sciences pour l’invention de nombreux appareils médicaux, il s'installe à Brest et met son génie d’inventeur au service de la Marine : il invente entre autres le ridoir à vis, le largage automatique des haubans, le stoppeur de chaine d’ancre... et le propulseur d’étrave. Il meurt d’une crise cardiaque (ou d'une tumeur cérébrale?) en 1852 dans sa baignoire à la veille d’une nouvelle invention, ruiné par la Marine qui n’a pas respecté un contrat de 600.000 F. Il est enterré au cimetière de Lambézellec.