Résultats de la recherche

FRANCOIS AURIAC (D')
Né(e) à TOULON , décédé(e) à BREST
Officier - Officier de marine
Elève en 1829 sur l'«ORION», vaisseau école en rade de Brest, enseigne de vaisseau en 1837, il est promu lieutenant de vaisseau en 1845. Il effectue de nombreux embarquements et sert aux Antilles. Capitaine de frégate en 1861, capitaine de vaisseau en 1870, il est admis à la retraite en 1873 après 43 ans de service dont 27 ans à la mer. Chevalier de l'Ordre de Medijdie (Guerre de Crimée).
MAXIME EDOUARD FRANCOIS MARIE BOUIS
Né(e) à TOULON, décédé(e) à BREST
Commandeur - Officier de marine
Vice-amiral (1929). Entré à l'Ecole Navale en 1887, lieutenant de vaisseau en 1899, capitaine de frégate en 1914. Capitaine de vaisseau en 1918, il commande le "TRIDENT" et la 5ème Escadrille de torpilleurs, l'Ecole Navale puis le cuirassé "VOLTAIRE". Contre-amiral en 1924,il est successivement chef d'Etat- major du 2ème Arrondissement maritime et de la Division navale du Levant, avec pour port d'attache Beyrouth, commandant la marine en Algérie et Major général du port de Toulon.
FRANCOIS DAURIAC
Né(e) à TOULON, décédé(e) à BREST
Officier - Officier de marine
Capitaine de vaisseau (1870). Entré à l'Ecole Navale en 1829, lieutenant de vaisseau en 1845, capitaine de frégate en 1861.
JOACHIM FRANCOIS JULES MARTIN
Né(e) à TOULON , décédé(e) à BREST
Commandeur - Officier de marine
Contre-amiral du cadre de réserve, général de division à titre auxiliaire. Il sort major du Collège naval d'Angoulême en 1826, il est cité en 1827 pour son assaut de l'île de Morée, il participe à la prise de Mostaganem et de Bougie en 1833, il reçoit la Légion d'Honneur pour la prise à l'abordage du Vaisseau "TRIDENT", il est commandant en second de l'"OCEAN" et du "SOUVERAIN" comme capitaine de frégate. Toujours dans ce grade, il commande successivement 4 avisos puis comme capitaine de vaisseau sept vaisseaux pendant toute la guerre de Crimée. Il commande ensuite la division des équipages à Brest. Il passe contre-amiral en 1867 et est major général à Brest puis à Toulon (1870). Pendant la guerre de 1870, il commande le camp de Sathonay-Lyon et reçoit les éloges du général Barral. En dépits de nombres et chaudes recommandations répétées du Ministre de la Marine, il ne sera pas élevé à la dignité de Grand Officier.
CHARLES MATHURIN EUGENE PALLIER
Né(e) à TOULON , décédé(e) à BREST ST MARC
Officier - Officier de marine
Entré au service en 1861 comme mécanicien, il est quartier-maître de 1ère cl en 1863, second-maître en 1865 et embarqué sur le "FORBIN" de 1866 à 1868. Maître en 1873, premier-maître en 1875, il est affecté sur la corvette "DU CHAYLA" de 1872 à 1875 et sur le croiseur "KERGUELEN" de 1878 à 1881. Nommé mécanicien principal de 2ème cl en 1885, promu à la 1ère cl en 1890, il sert sur le vaisseau "FORMIDABLE" de 1888 à 1890, sur le croiseur "NAÏADE" de 1890 à 1892, puis à la Défense mobile de Lorient jusqu'au 1er avril 1895, date de sa radiation des contrôles. Médaillé militaire (1875).
FRANCOIS AUGUSTE PIERRE RENAUD
Né(e) à TOULON, décédé(e) à BREST
Chevalier - Officier de marine
Entré à l'Ecole Navale en 1931, breveté canonnier, lieutenant de vaisseau en 1941. Affecté à bord du torpilleur d'escadre "L'ADROIT", il est grièvement blessé et subit l'amputation d'une jambe. En service à l'Etat-major de l'arrondissement maritime de Brest, il disparaît dans l'incendie et l'explosion de l'abri Sadi Carnot. Déclaré "Mort pour la France", il est titulaire de la Croix de guerre avec palme et cité à l'Ordre de l'Armée de mer.