Résultats de la recherche

LOUIS BIHAN
Né(e) à MESPAUL, décédé(e) à GUICLAN
- Sous officier Terre et soldat
Campagne contre l'Allemagne de février 1915 à mai 1918. Grièvement blessé en avril 1917 (amputation du bras droit). Titulaire de la Médaille militaire (1918).
JEAN MARIE LE BRAS
Né(e) à GUICLAN, décédé(e) à GUICLAN
Chevalier - Elu
Réquisitionnaire en 1793, incorporé dans l'Artillerie de marine à Brest en 1794, il est libéré en 1795 pour raisons familiales. Premier adjoint au Maire de Guiclan en 1800, conseiller d’arrondissement de Morlaix en 1810, il est maire de Guiclan en 1816 à 1823.
DENIS JOSEPH CORRE
Né(e) à LANDIVISIAU, décédé(e) à GUICLAN
Chevalier - Entreprise
Courtier maritime, vice-président de la chambre de commerce de Brest de 1920 à 1927, président depuis 1927, interprète juré-conducteur de navire pour l'Allemagne, la Grande Bretagne, le Danemark, la Norvège, la Suède et l'Espagne. Administrateur des hospices de Brest, vice-président du comité de mise en valeur du port, membre de la commission territoriale des chemins de fer. Blessé et réformé lors de la guerre de 14-18.
GUILLAUME MARIE MIOSSEC
Né(e) à PLOUVORN, décédé(e) à GUICLAN
Chevalier - Sous officier Terre et soldat
Cultivateur à Guiclan. Incorporé au 95ème Régiment d'infanterie comme soldat de 2ème cl en 1915, il sert durant la guerre contre l'Allemagne, dans plusieurs Régiments d'infanterie. Mutilé à 100%, suite à blessures et intoxication aux gaz en 1918, il est placé en congé illimité de démobilisation en septembre 1919, puis réformé. Médaillé militaire (1933).
PAUL MARIE CAMILLE LA MONNERAYE (DE)
Né(e) à TAULE, décédé(e) à GUICLAN
Officier - Officier terre
Chef d'escadron de cavalerie de réserve. Elève à l'Ecole Spéciale Militaire en 1893, il est sous-lieutenant en 1895 affecté au 3ème Régiment de dragons. Promu capitaine en 1912, il est affecté au 15ème Régiment de dragons, puis au 1er Régiment de cuirassiers en 1917, à l'état-major du 1er Corps de cavalerie la même année. Il est blessé le 31.05.1918 à Dormans. Il est placé plusieurs fois au cours de sa carrière en non-activité pour infirmités temporaires.Nommé avec son grade, dans le cadre des officiers de réserve en 1924, il est promu chef d'escadron de réserve en 1929. Il est titulaire de 2 citations et de la Croix de guerre.