Résultats de la recherche

EDOUARD KERRIEN
Né(e) à CHATEAULIN, décédé(e) à LANDERNEAU
Chevalier - Fonction publique
Ingénieur des Arts et Métier, il entre comme dessinateur à l’arsenal de Brest en septembre 1858. Quartier-maitre mécanicien de la Marine de juillet 1859 à septembre 1861. En 1861 il entre au service des Ponts et Chaussées où il franchit tous les grades : assistant à la surveillance des travaux puis conducteur de travaux pour finir sous-ingénieur des Ponts et Chaussées. Ses différents postes l’amènent à surveiller les travaux d’approfondissement du canal de Nantes à Brest (1861), puis au Sénégal (1863) pour l’installation du phare des Mamelles à Daker, l’un des phares les plus puissants d’Afrique. Il sert à la ville de Paris (1865). En 1871 il rejoint la Cochinchine, Madagascar, en 1878 l’Algérie (Mostaganem) et en 1884 la Tunisie (Sousse) où il reste jusqu’en 1891. Il prend sa retraite le 1er mai 1893, atteint de cécité. Commandeur du Nisham Iftikar (Tunisie). Chevalier de l'ordre du Cambodge.