Résultats de la recherche

FRANCOIS MARIE ABGRALL
Né(e) à LANDERNEAU, décédé(e) à LANDERNEAU
Chevalier - Officier marinier et marin
Premier maitre torpilleur, il sert à bord du cuirassé « Patrie » en 1918 - Médaille militaire.
YVES BERTHEVAS
Né(e) à SCAER, décédé(e) à LANDERNEAU
Chevalier - Officier marinier et marin
Second-maître torpilleur Grièvement blessé le 8 novembre 1942 sur le croiseur léger Primauguet lors de l’opération Torch. Médaille militaire le 24 novembre 1942 Chevalier de la Légion d’Honneur le 4 août 1954 au titre des Mutilés à 100%.
ALAIN MARIE BOTHOREL
Né(e) à IRVILLAC, décédé(e) à LANDERNEAU
Chevalier - Officier marinier et marin
Fusilier-marin, il participe en octobre 1914 aux combats de l’Yser au sein de la Brigade de Fusiliers-marins de l’Amiral Ronarc’h. Son courage et son mépris du danger lui valurent la Médaille militaire alors qu’il n’était que quartier-maître. Croix de guerre 1914 - 1918 Médaille militaire (1914)
JEAN LOUIS BOULCH
Né(e) à LANDERNEAU, décédé(e) à LANDERNEAU
Chevalier - Officier marinier et marin
Premier-maître charpentier des Equipages de la flotte. Apprenti marin en 1902, quartier-maître charpentier en 1904, second-maître en 1911, il est admis au cadre de maistrance en 1914. Premier-maître en 1920, il est Médaillé militaire en 1923. Il effectue de nombreux embarquements.
LEON CABIOCH
Né(e) à LANDERNEAU, décédé(e) à LANDERNEAU
Officier - Officier marinier et marin
Retraité de la Marine.
FRANCOIS MARIE CREACH
Né(e) à SIZUN, décédé(e) à LANDERNEAU
Chevalier - Officier marinier et marin
Pompier ordinaire de 2ème cl à Brest en 1878, caporal pompier en 1905, il est promu sergent en 1909. Maître pompier en 1915, premier-maître en 1921, il est essentiellement affecté au port de Brest. Il est admis à la retraite en juin 1923. Il se retire au Havre et poursuit son activité professionnelle auprès de la Compagnie Générale Transatlantique. Titulaire de la Médaille militaire (1917).
VINCENT LE FLOCH
Né(e) à ETEL , décédé(e) à LANDERNEAU
Chevalier - Officier marinier et marin
Marin pêcheur depuis l'âge de 13 ans, il s'engage dans la Marine Nationale en juin 1945 comme matelot fusilier. Il sert en Indochine au sein du groupe amphibie de Cochinchine en 1946 et 1947. Deux blessures. Il quitte la Marine en 1948 et devient préposé aux PTT jusqu'en 1980 et prend sa retraite à Landerneau. Titulaire de la Médaille militaire, de la Croix de guerre 39-45 avec palmes et étoile de bronze, de la Croix du combattant et de la Médaille commémorative TOE (Indochine).
JACQUES LE GALL
Né(e) à LOPERHET, décédé(e) à LANDERNEAU
Chevalier - Officier marinier et marin
Maître principal radio de la Marine, matelot en 1922, quartier maitre en 1924, second maitre en 1926, admis au Cadre de maistrance en 1927, maitre en 1933, premier maitre en 1935, maitre principal en 1939. Orphelin, il entre à l’école des Mousses et s’oriente vers la spécialité de radio télégraphiste. Il sert dans différentes unités à Brest, à Lorient, à Toulon, à Saïgon et à Houilles. Entré en Résistance sous le pseudonyme de "Jacques", il est recruté comme radio le 25 juillet 1944 par le bureau central de renseignement et d’action (BCRA) des Forces Françaises Combattantes. Après guerre, il sert à Toulon puis en Algérie à Oran, Aïn-el-Turk et Mers-el-Kebir, à la BAN des Mureaux en 1948, en AOF en 1949. Retraité de la Marine en 1950, il est nommé agent de transmission à la station radiophare de Plonéis (radiophare CONSOL destiné à la navigation à grande distance) puis il en devient le chef avant de se retirer à Landerneau en 1960.
LOUIS MARIE (2) LE GALL
Né(e) à LANDERNEAU, décédé(e) à LANDERNEAU
Chevalier - Officier marinier et marin
Maître principal torpilleur de la Marine. Admis à la retraite en 1934. Médaillé militaire.
GUILLAUME MARIE LE GALL
Né(e) à LA MARTYRE, décédé(e) à LANDERNEAU
Chevalier - Officier marinier et marin
Premier-maitre de canonnage des Equipages de la Flotte. Apprenti marin en 1867, quartier-maître canonnier en 1873, il est second-maître en 1880 et premier-maître en 1887. Il embarque sur le "KLEBER" à Brest de 1871 à 1873, le "SAVOIE" à Toulon de 1876 à 1878, le "REDOUTABLE" de 1882 à 1884, le "SCORFF" de 1884 à 1886, le "TERRIBLE" de 1887 à 1889. Il est admis à la retraite en 1892 alors qu'il est embarqué sur le bâtiment central de réserve "IENA" à Brest. Médaillé militaire le 6 avril 1886.