Résultats de la recherche

ALEXIS AIME JOSEPH CERISIER
Né(e) à BREST, décédé(e) à ST DENIS DE LA REUNION
Chevalier - Santé militaire
Chirurgien et médecin de 2ème cl.,retraité en 1869. Il entre dans la Marine en 1841. Au 1er janvier 1869, il sert à La Réunion. "Zèle très courageux pendant l'épidémie de fièvre jaune à bord de la frégate "L'ARMIDE"".
DOMINIQUE ISAAC DAULLE
Né(e) à BREST, décédé(e) à LA REUNION
Chevalier - Santé militaire
Médecin militaire
JEAN PIERRE PROSPER JACOBI
Né(e) à BREST, décédé(e) à ST DENIS DE LA REUNION
Chevalier - Officier terre
Commis extraordinaire à l'administration de la Marine à Toulon en 1810, caporal fourrier en 1812, il est affecté au 2ème Régiment d'artillerie de marine de 1811 à 1814. Sous-lieutenant en 1814, lieutenant en 1816, capitaine en second en 1829, il sert à Brest, Toulon, à Rochefort comme adjudant de parc et chef de la fonderie, à l'Ile Bourbon comme directeur d'artillerie. Il est promu capitaine en premier en 1836.
AUGUSTIN FRANCOIS MOTAIS NARBONNE
Né(e) à BREST, décédé(e) à ST DENIS DE LA REUNION
Chevalier - Commissaire de la marine
Commissaire général de la Marine et des colonies, ordonnateur aux iles de France et Bourbon. Commis de marine en 1763, écrivain en 1771, il est commissaire de la marine en 1779.
EUGENE FRANCOIS AIME LE PORD
Né(e) à BREST, décédé(e) à ST DENIS DE LA REUNION
Chevalier - Santé militaire
Médecin de 2ème cl.de la Marine, entré dans la Marine en 1854. Il sert à Brest, Toulon (1878), Madagascar (Sainte Marie en 1876) et La Réunion.
THIMOLEON ANDRE VICKERS
Né(e) à BREST, décédé(e) à ST ANDRE (La Réunion)
Chevalier - gendarmerie
Entré comme volontaire au 151ème Régiment de ligne en 1813, sergent-major au 4ème Régiment de ligne en 1814, il est blessé, en 1815, à la bataille de Fleury. En 1816, brigadier de la gendarmerie royale à cheval, il est affecté à la compagnie du Finstère de la 5ème Légion de gendarmerie. Il est affecté, en 1819, à l'Ile Bourbon, pour commander le détachement de gendarmerie. Lors du rappel de ce détachement en France, il obtient son congé et reste à Saint-André comme capitaine adjudant-major.