Résultats de la recherche

LOUIS EUGENE JOSEPH BAGOT
Né(e) à BROONS , décédé(e) à ROSCOFF
Chevalier - Santé publique
Issu de l’école de médecine navale de Brest en 1885, il sert en Cochinchine, à Djibouti et en Guadeloupe comme médecin de la marine. Il quitte la Marine pour s’installer à Saint-Pol-de-Léon. Ayant découvert les vertus de l’eau de mer chauffée, il crée en 1899 l’institut marin de Rockroum pour le traitement des rhumatismes devenant ainsi le fondateur de la thalassothérapie. En 1901, il participe à la création du sanatorium de la pointe de Perharidy à Roscoff. Outre son intense activité médicale, il est conseiller municipal de Roscoff puis de Saint-Pol-de-Léon pendant 35 ans, et crée le syndicat d’initiative de Roscoff. Il est également président du syndicat médical de l’arrondissement de Morlaix et médecin des chemins de fer de l’Etat durant une trentaine d’années. Une rue de Roscoff porte son nom.
RENE JEAN FRANCOIS BAGOT
Né(e) à ST POL DE LÉON, décédé(e) à ROSCOFF
Chevalier - Santé publique
Membre de la société française de rhumatologie, de la société française de médecine physique, de la société d’hydrologie et de climatologie. Rhumatologue à Brest, mobilisé en 1939 comme médecin lieutenant, il est démobilisé en 1941, et succède à son père Louis Bagot comme médecin à Saint-Pol-de-Léon puis comme directeur de l’institut marin de Rockroum de Roscoff, reconstruit en 1953 après dommages de guerre. La notoriété des soins pratiqués à Rockroum ayant suscité l’ouverture de nouveaux établissements sur le littoral métropolitain, il préside le syndicat de thalassothérapie.
JEAN MARIE (2) BRETON
Né(e) à TAULE, décédé(e) à ROSCOFF
Chevalier - Officier marinier et marin
Premier-maître canonnier. Incorporé en 1905, matelot de 1ère cl timonier en 1912, second-maître canonnier en 1918, premier-maître en 1932.
EDOUARD FRANCIS CHARLES BROUSMICHE
Né(e) à BREST, décédé(e) à ROSCOFF
Chevalier - Santé militaire
Pharmacien de 1ère classe de réserve dans la Marine.
YVES CALLAC
Né(e) à TREGROM , décédé(e) à ROSCOFF
Officier - Sous officier Terre et soldat
Caporal. Employé des chemins de fer, incorporé au 254ème RI puis au 234ème RI et enfin au 287ème RI, il sert au front comme premier grenadier. Blessé à Dannevaux en 1914, à nouveau à Thézy en 1918, il est cité à l’ordre du régiment puis de la division à Verdun. Croix de guerre 39-45.
OLIVIER CAROFF
Né(e) à PLOUGOULM, décédé(e) à ROSCOFF
Chevalier - Sous officier Terre et soldat
Agriculteur appelé sous les drapeaux à 21 ans, il sert au 106ème RI et participe aux batailles de la Marne, de la Somme, de l’Aisne et de Verdun. Médaille militaire. Croix de guerre 39-45
HERVE MARIE ALPHONSE CAZIN D'HONINCTHUN
Né(e) à TAULE, décédé(e) à ROSCOFF
- Officier terre
Saint CYR, promotion "La Croix du Drapeau 1913-1914". Capitaine au Centre mobilisateur de LORIENT en 1931. Devient plus tard, après avoir quitté l'Armée, premier secrétaire à la Cour internationale à LA HAYE.
JEAN-YVES CLOITRE
Né(e) à FIANARANTSOA (Madagascar), décédé(e) à ROSCOFF
Chevalier - Sous officier Terre et soldat
Adjudant parachutiste combattant volontaire de la résistance, évadé de France par l’Espagne en 1943, il prend part aux opérations de libération d’Italie, de France et d’Allemagne. Volontaire pour l’Indochine, il sert au Tonkin et en Cochinchine. Blessé au combat à Thi-Cau au Tonkin, il est titulaire de cinq citations. Médaille militaire. Croix de guerre 39-45 et des TOE.
JOSEPH MAURICE COAT
Né(e) à ROSCOFF, décédé(e) à ROSCOFF
Chevalier - Sous officier Terre et soldat
Après avoir débuté dans le monde du travail comme apprenti-boulanger, il est qualifié pâtissier lorsqu’il est mobilisé. Il rejoint alors le front dans l’Aisne où il reçoit la croix de guerre en 1917. Après la guerre, il devient marin pêcheur. Médaille militaire. Croix de guerre 14-18
JOSEPH COPI
Né(e) à BOURG BLANC, décédé(e) à ROSCOFF
Chevalier - officier des équipages
Mousse en 1855, matelot en 1860. Quartier-maître de manœuvre en 1863, il embarque à Brest et à Toulon sur les vaisseaux «DUPERRE» et «LOUIS XIV» et le garde-côtes «TAUREAU».Premier-maître de manœuvre en 1872, il est promu adjudant principal de 3ème cl. en 1877 et élevé à la 2ème classe en 1883. Médaillé militaire.