Résultats de la recherche

JEAN LOUIS ANDRE
Né(e) à IRVILLAC, décédé(e) à ST URBAIN
Chevalier - Sous officier Terre et soldat
Ancien soldat du 19ème Régiment d'infanterie. Mutilé de guerre à 100% (amputation). Médaillé militaire, Croix de guerre 14-18.
ADRIEN CHARLES MARIE BREART DE BOISANGER
Né(e) à QUIMPERLE, décédé(e) à ST URBAIN
Chevalier - Officier de marine
Admis à l'Ecole Navale en 1855, il est enseigne de vaisseau en 1861 et lieutenant de vaisseau en 1865. Il sert essentiellement à Brest et à Lorient et est affecté sur le brick "ZEBRE" de 1857 à 1860, l'aviso à vapeur "LUTIN" de 1862 à 1865, le cuirassé "FRIEDLAND" de 1877 à 1879. Promu papitaine de frégate en 1881, il est radié des contrôles de l'activité en 1883.
YANN BREART DE BOISANGER
Né(e) à CHERBOURG, décédé(e) à ST URBAIN
Chevalier - Officier de marine
Entré à l'Ecole Navale en 1921, breveté torpilleur, lieutenant de vaisseau en 1930. Capitaine de corvette il sert à Brest en 1937.
PIERRE MARIE CLEMENT BREART DE BOISANGER
Né(e) à QUIMPERLE, décédé(e) à ST URBAIN
Grand-Officier - Officier de marine
Entré à l'Ecole Navale en 1888, enseigne de vaisseau en 1893, lieutenant de vaisseau en 1901, il effectue plusieurs embarquements et est, en 1902, aide de camp du préfet maritime à Brest. Il commande en 1908, un torpilleur de la Défense mobile de Brest et en 1912 le contre-torpilleur "GABION". Second de l'"AMIRAL CHARNER" en 1914, il prend part aux opérations des Dardanelles. Capitaine de frégate en 1915, il est affecté au corps expéditionnaire d'Orient , puis commande le "CASQUE" et la 1ère escadrille de torpilleurs en Adriatique. Capitaine de vaisseau en 1917, il commande successivement la Division des flottilles de la mer du Nord et le cuirassé "FRANCE". Contre-Amiral en 1925, il est Major Général à Brest. Après avoir commandé la 3ème Division de ligne, l'Ecole de guerre et le Centre des Hautes Etudes Navales, il est promu vice-amiral en 1929 et devient, en 1930, commandant en chef, préfet maritime de la 4ème Région et gouverneur militaire de Bizerte. Il quitte le service actif en 1933. Il est cité à plusieurs reprises à l'Ordre de l'Armée navale. Il devient ensuite maire de Saint-Urbain.
JEAN MARIE CALVES
Né(e) à DIRINON, décédé(e) à ST URBAIN
- Fonction publique
Employé des chemins de fer en 1919.