Résultats de la recherche

AUGUSTIN VICTOR ALPHONSE LE DO
Né(e) à BREST, décédé(e) à EN MER
Commandeur - Officier de marine
Entré à l'Ecole navale en 1860, enseigne en 1866, lieutenant de vaisseau en 1870 à Brest, en 1880 commandant le transport "VIRE" à la station de Tahiti, capitaine de frégate en 1885, CEM du préfet maritime de Lorient en 1886, commandant le "BEAUTEMP BEAUPRE" en 1888 à la division de l'Océan indien. Au 1er janvier 1899, sur le croiseur "FLORE", école d'application des Aspirants. Capitaine de vaisseau en 1891. Contre-Amiral le 21 juillet 1900, commandant le "MONTCALM" et la 2ème division de l'escadre d'Extrême Orient en 1903. Officier de l'instruction publique. Membre de la Commission des phares, membre du Comité consultatif de la Marine. Décédé le 1er octobre 1903 à bord du "CHÂTEAURENAULT", en mer du Japon à l'âge de 59 ans.
HONORE DESIRE LE GO
Né(e) à BREST, décédé(e) à BREST
Officier - Officier terre
Capitaine au 2ème Zouaves entré à St Cyr en 1847, sous-lieutenant en 1850, lieutenant en 1853, capitaine en 1857. En Italie en 1859, en Afrique de 1854 à 1859 et de 1859 à 1861, au Mexique de 1861 à 1863 commandant de Paso del Macho (terres chaudes du Mexique), à Oran en 1863. Blessé en 1857 en Kabylie, à Solférino en 1859. Croix de la valeur militaire de Sardaigne.
LEON AUGUSTE ISIDORE LE DO
Né(e) à BREST, décédé(e) à PARIS
Grand-Officier - Officier de marine
Vice-amiral, préfet maritime à Cherbourg en 1934, entré à l'Ecole Navale en 1890, enseigne en 1895, lieutenant de vaisseau en 1902, breveté canonnier, il commande un torpilleur puis la flottille de torpilleurs de l'Océan indien en 1908, effectue de nombreux embarquements sur le cuirassé "HOCHE", le contre-torpilleur "CASSINI", le cuirassé "JUSTICE". capitaine de frégate sur la "FRANCE" en 1920, capitaine de vaisseau en 1921, contre-amiral en 1928 sur le "MULHOUSE" en 1929 commandant la 2ème Escadre, vice-amiral en 1931, il exerce le commandement de la Marine à Rochefort, les fonctions de Major-Général à Toulon.
ALLAIN MARIE LE DU
Né(e) à BREST RECOUVRANCE, décédé(e) à PARIS (9ème)
Chevalier - Officier des équipages
Pupille de la marine, arrivé au corps comme mousse de 1874 à 1877, breveté gabier, quartier maitre en 1890 sur la "TRIOPHANTE", premier-maître de 1ère cl. en 1896. Promu adjudant principal de manœuvre de 5ème cl. en 1905, de 4ème cl. en 1908, il devient officier de 1ère cl des Equipages en 1913. Officier principal en 1915, il est radié du cadre actif en 1917. Médaille Militaire (1891).
HENRY LE DU
Né(e) à BREST, décédé(e) à COURCELLES MERY
Chevalier - Officier terre
Lieutenant d'infanterie détaché à la 3ème Brigade d'Artillerie d'assaut (chars), grièvement blessé le 06.06.1915. Tué à l'ennemi le 11 juin 1918 dans l'Oise. Croix de guerre, une citation. Mort pour la France.
PAUL MARIE ABALEA
Né(e) à BREST, décédé(e) à BAULON
Chevalier - Officier marinier et marin
Apprenti marin en 1899, matelot de 3ème cl en 1900, il est quartier-maître chauffeur en 1910. Second-maître en 1919, maître en 1924, il effectue de nombreux embarquements à Brest, Lorient, Toulon, en particulier sur le torpilleur "MAMELUCK" et les croiseurs "COLMAR" et "DUGUAY TROUIN". Admis à la retraite en 1930, il est Médaillé militaire (1921). Il décède en Ille et Vilaine.
EUGENE ALBERT ABGRALL
Né(e) à BREST, décédé(e) à TOULON
Chevalier - Officier marinier et marin
Premier maitre commis, il sert en particulier à Constantinople (1922) et à Toulon - Médaille militaire (20.12.1910).
GEORGES ALLAIN JOSEPH ABGRALL
Né(e) à BREST ST MARC, décédé(e) à EN MER
Officier - Officier de marine
Entré à l'Ecole Navale en 1923, il est enseigne de vaisseau en 1927 et lieutenant de vaisseau en 1931. Officier torpilleur, il est embarqué sur la "JEANNE D'ARC" de 1933 à 1935 et sur le "DUNKERQUE" de 1936 à 1938. Capitaine de corvette en 1940, capitaine de frégate en 1943, il est promu capitaine de vaisseau en 1946. Il décède en mer, à bord du croiseur "GEORGES LEYGUES", dont il est le commandant.
JEAN FRANCOIS ABIVEN
Né(e) à BREST ST PIERRE QUILBIGNON, décédé(e) à BREST
Chevalier - Officier marinier et marin
Maître principal fusilier. Apprenti marin en 1903, breveté fusilier en 1906, il est quartier-maître en 1910 et second-maître en 1915. Maître en 1918, premier-maître en 1921, il sert dans les fusiliers marins et à bord des cuirassés "PATRIE" de 1922 à 1924, "DIDEROT" de 1924 à 1927, "BRETAGNE" de 1928 à 1930. Il est promu maître-principal en 1930. Médaillé militaire (1920), Croix de guerre 1914-1918.
FRANCOIS MARIE ABOVILLE (D')
Né(e) à BREST, décédé(e) à PARIS
Grand-Officier - Officier terre
Comte d'Aboville (1814) - Comte de l'Empire (26 mai 1808) - Pair de France (4 juin 1814) - Général de division - Sénateur (1802) et Président du sénat (1803). Elève au régiment de la Fère en 1744, il est déjà présent l'année suivante à Fontenoy puis rejoint à 16 ans le régiment d'artillerie de Metz où il sert comme officier pointeur.  Aide de camp de son oncle Julien qui commande l'artillerie aux armées du Maréchal de Saxe, il est capitaine à 28 ans, lieutenant-colonel à 38 ans; Il quitte la France avec le corps expéditionnaire de Rochambeau et en commande l'artillerie à la bataille de Yorktown. Les dispositions qu'il prend alors sont pour beaucoup dans la chute de cette ville où l'armée anglaise s'était retirée.  Lord Cornwallis rendra plus tard hommage à ses talents en disant : "C'est à vous que j'aurais du rendre Yorktown car c'est votre artillerie si bien pointée qui a détruit mes fortifications." Il est décoré de l'Ordre de Cincinnatus. De retour en France, il est récompensé par le roi qui le nomme colonel puis brigadier en 1784. Promu Maréchal de camp en 1788, inspecteur de l'artillerie en 1791, il continue à servir sous la République. Lieutenant général à Valmy, il commande l'artillerie à cheval et contribue ainsi au succès de cette bataille. Se déclarant contre Dumouriez, il est emprisonné, puis libéré après le 9 Thermidor. Nommé Directeur de l'arsenal de Paris, il devient le premier Inspecteur général de l'artillerie le 5 janvier 1800. Il est nommé sénateur de Besançon en 1802, et promu grand officier de la Légion d'Honneur. Il accompagne Pie VII d'Alexandrie à Paris pour les cérémonies du sacre de Napoléon en 1804. Gouverneur de Brest en 1808, il est nommé Comte de l'Empire en 1809. En 1814, il vote la déchéance de Napoléon et le rétablissement de la monarchie : Louis XVIII le remercie en le nommant Pair de France et Commandeur dans l'ordre de Saint Louis. Il est fait Grand-croix de l'Ordre de Saint-Louis quelques mois avant de mourir à 88 ans, doyen des pairs de France.