Résultats de la recherche

GERVAIS AUGUSTE LORENCHET DE MONTJAMOND
Né(e) à CHALONS SUR SAONE, décédé(e) à BREST
Officier - Commissaire de la marine
Elève commissaire en 1867, sous-commissaire en 1876, il est affecté, en 1879, sur le cuirassé "VICTORIEUSE". Commissaire adjoint en 1884, il sert en 85-86 à l'inscription maritime du quartier de Sète. Commissaire en 1891, il est embarqué sur le "FORMIDABLE". Il termine sa carrière comme commissaire général du 2ème arrondissement maritime à Brest. Officier d'Académie.
EMILE HIPPOLYTE ZEDE
Né(e) à CHALONS SUR MARNE, décédé(e) à LE RELECQ KERHUON
Grand-Officier - Officier de marine
Vice Amiral. Entré dans la Marine en 1843 (Ecole Navale), il fit sa première campagne en 1845 aux Antilles et au Brésil et était devant La Plata à bord du "Proserpine". En 1847, il était en campagne devant l’Écosse et l'Islande . C'est alors la Guerre de Crimée où il participa à bord du "Ville de Paris" avant de devenir l’ordonnance de l'amiral Hamelin. Le 17 octobre, il fut blessé devant Sébastopol . Affecté au bureau des cartes et plans, il devint commandant du "Solon" en 1857 de la division du Levant et à ce titre participa aux évolutions en Adriatique pour la Guerre d'Italie. Aide camp de l'amiral Hamelin (alors ministre de la Marine) en 1859 ; commandant du "Héron" faisant partie de la division du Levant en 1861, il passa ensuite au commandement du "Eumènide" en juin 1862 . En mai 1863, il fut de nouveau aide camp de l'amiral Chasseloup-Laubat alors ministre de la Marine puis il commanda le "Panama" en station d'Algérie pendant deux années. Le 11 août 1869, il était à Paris et commanda le fort de Romainville avec ceux du secteur gauche de la partie Est de la ceinture de forts qui défendaient la ville lors de la guerre franco-prussienne de 1870. Il passa alors comme officier pour les essais du "Magnanime" et du "Kléber" avant de prendre le commandement du "Duquesne" de la division de l'Atlantique. Il devint le commandant de la division des Antilles en 1882 avant d'être préfet maritime de Cherbourg en 1887, puis de Brest en octobre 1888. Retiré du service actif en janvier 1892, il décéda le 13 mai 1900 et fut inhumé à Brest.