Résultats de la recherche

JEAN LOUIS ANTOINE RIVALLON DU TEMPLE DE LA CROIX
Né(e) à CHATEAUNEUF SUR LOIRE, décédé(e) à BREST
Officier - Officier de marine
Capitaine de frégate. Il entre à l’école navale en 1835. Il fait campagne au Mexique et dans les Caraïbes, Portugal, Espagne, Italie, Afrique du Nord et Turquie. Nommé à Paris, il se consacre à l’instruction des équipages et est reçu, pour ses écrits, comme membre de la Société d’entomologie de France. Il a une conduite courageuse devant Salé. En 1858, il entame à Brest une carrière de professeur de mécanique. Il s’inscrit à la société académique de Brest, « s’élève contre l’idée encore courante qu’on pourra demander aux chemins de fer les spécialités de la machine nécessaires à la marine », crée à ses frais puis dirige l’école des mécaniciens de la marine à bord du "VULCAIN". En 1870 il suit les travaux du fort de Montbarey, il est nommé commandant du 3ème bataillon de marine (siège de Paris) et assure le commandement militaire de l'Yonne et de la Nièvre dont il écarte les Prussiens; il est promu général de brigade à titre auxiliaire en décembre 1870, puis « commandant supérieur de toutes les forces de la région à Nevers ». Il publie en 1860 le "Cours complet de machines à vapeur" qui est adopté par l'Ecole navale en 1863 pour devenir le 1er cours de machine. Remis à la fin de la guerre à la disposition de la marine, il prend sa retraite comme capitaine de frégate en 1875. Chevalier de l'ordre de la Tour et de l'Epée du Portugal.