Résultats de la recherche

EMMANUEL BERGEROT
Né(e) à DIJON
Chevalier - Officier de marine
Capitaine de frégate
FRANCOIS BEUCHET
Né(e) à DIJON
Chevalier - Officier terre
Colonel.
HUBERT ELEONORE NAPOLEON PHILIBERT PHILIPPE ALFRED GUICHON DE GRANDPONT
Né(e) à DIJON, décédé(e) à BREST
Commandeur - Commissaire de la marine
Commissaire général à Rochefort puis à Brest de 1862 à 1869 où il assure le soutien logistique en matériel et en personnel de plus de la moitié du corps expéditionnaire au Mexique. En 1863, il assure trois fois l'intérim de l'amiral Gueydon, préfet maritime. Il a servi au Portugal, Espagne, Alger, Sénégal, Mexique. Auteur d’une cantate des marins « Crux » orchestrée par son ami Litsz qui devait être chanté lors des lancements de navires qui reçoit l'onction papale. Personnage éminent de la vie brestoise, il a épousé la fille du baron Dein, futur député du Finistère. Son premier ordre archivé à Brest est de prévenir que son épouse recevra tous les après-midis. Ecuyer, titulaire de la Médaille de St Stanislas de Russie de 2ème cl. et étoile, Officier de l’instruction publique.
LOUIS ANTOINE PIROT
Né(e) à DIJON, décédé(e) à TROIS EPIS
Grand-Officier - Officier de marine
Vice Amiral - Préfet Maritime à Brest (1928) EN 1888, escadre de l’Atlantique, du Nord, Brest, Extrême Orient, breveté fusilier, Chine , Brest, Oran, ESM1910, Méditerranée, , évacuation de l’armée serbe, CHEN 1924, Préfet Maritime à Brest (1928), puis à Toulon , quitte le service en 1932. Inhumé au cimetière de Recouvrance à Brest.
ALBIN REINE ROUSSIN
Né(e) à DIJON, décédé(e) à PARIS
Grand-Croix - Officier de marine
Amiral, préfet maritime à Brest de 1830 à 1832. Mousse en 1793, novice, timonier, il effectue une campagne en mer de Norvège, à St Domingue et participe à l'expédition d'Irlande, à la flottille de Boulogne, six ans en Océan indien, lieutenant de vaisseau en 1808, croisière en Mer Rouge et Golfe persique où il est prisonnier des Anglais, capitaine de frégate en 1810, une nouvelle fois prisonnier à l'Ile de France, il est présenté à Napoléon en mai 1811. Il effectue l'hydrographie de la Mauritanie après le naufrage de la "MEDUSE" ainsi que celle du Brésil. Baron en 1820, il commande la station navale du Brésil. Contre-amiral en 1822, il commande l'escadre d'évolutions à Brest et entre au Conseil d'amirauté, à l'Académie des sciences en 1830. Il commande l'expédition d'Alger en dépit de son opposition. Il force le passage du Tage en 1831. Il est fait vice-amiral la même année et Pair de France l'année suivante. ambassadeur à Constantinople en 1839, ministre de la marine en 1840 et 1843. Amiral en 1840, membre du Bureau des longitudes, il se retire en 1843. Sénateur en 1852.