Résultats de la recherche

PIERRE MARIE AUREGAN
Né(e) à PLOUIGNEAU, décédé(e) à POITIERS
Commandeur - Santé militaire
Médecin général de 2ème cl. en 1927, en retraite en 1930. Médecin de 1ère cl. instructeur à l'Ecole de santé navale de Bordeaux en 1907, médecin chef dans cette même école en 1922, la rosette lui étant remise par le président de la République. Il est Directeur du service de santé de la 2ème région maritime (Brest) de 1928 à 1930. Il passe 6 ans aux colonies.
LOUIS JEAN FRANCOIS BAHEZRE DE LANLAY
Né(e) à PLOUIGNEAU, décédé(e) à ST POL DE LÉON
Chevalier - Officier de marine
Capitaine de frégate.
FRANCOIS BESCOND
Né(e) à PLOUIGNEAU, décédé(e) à CASABLANCA (Maroc)
Chevalier - Officier marinier et marin
Second-maître mécanicien, embarqué sur le "JEAN-BART", décédé lors du débarquement américain en Afrique du Nord. Médaillé militaire. Mort pour la FRANCE.
FRANCOIS MARIE BOUDER
Né(e) à PLOUIGNEAU, décédé(e) à QUIMPER
Officier - Officier terre
Engagement en 1880. Sergent en 1884, en service à Nicham Iftikhar (Tunisie) en 1885, lieutenant en 1891, en service à Nantes en 1900 au 65ème régiment d'infanterie, capitaine en 1901. Sert (et est blessé) au 41ème régiment d'infanterie en 1914. Prend une part active à la mise en place des écoles régimentaires. Chef de bataillon au 78ème régiment d'infanterie en 1916. Titulaire de la Médaille coloniale (Tunisie) et de la Croix de guerre (1917).
LOUIS GUILLAUME MARIE BRABAN
Né(e) à PLOUIGNEAU, décédé(e) à ST BRIEUC
- Officier terre
Lieutenant au 159ème Régiment d'artillerie en 1920.
YVES HENRI JOSEPH BRABAN
Né(e) à PLOUIGNEAU, décédé(e) à LANGRES
Officier - Officier terre
Chef de Bataillon d'infanterie. Engagé en 1909, incorporé au 33ème Régiment d'artillerie. Sous-lieutenant en 1915, lieutenant en 1917. Blessé en 1916 et 1918, prisonnier de guerre. Admis à la retraite en 1924. Mobilisé en 1939, il est titulaire de plusieurs citations, de la Croix de guerre des T.O.E., de la Croix de guerre 14-18.
FRANCOIS MARIE LE DANTEC
Né(e) à PLOUIGNEAU, décédé(e) à NANTES
Chevalier - Magistrat
Juge au Tribunal de 1ère Instance de Nantes en 1925. Président honoraire du Tribunal Civil de Nantes en 1955.
GUILLAUME MARIE DINAHET
Né(e) à PLOUIGNEAU, décédé(e) à BREST
Chevalier - Officier terre
Apprenti marin en 1904, incorporé au 2ème dépôt de la flotte. Fusilier de 2ème cl en 1905, il intègre l’Infanterie Coloniale, au 2ème Régiment, en 1909. Sergent en 1913, adjudant en 1915, il est nommé sous-lieutenant la même année et est affecté, en 1916-1918, au 64ème Régiment de Tirailleurs Sénégalais, puis au 2ème Régiment d’Infanterie Coloniale. Mis en congé illimité, il est affecté au corps de réserve en 1923. Il a fait campagne en Cochinchine, en Allemagne et au Maroc. Il est titulaire de la Croix de Guerre (étoiles Argent).
CAMILLE LOUIS MARIE FLEURIOT DE LANGLE (DE)
Né(e) à PLOUIGNEAU, décédé(e) à IFFENDIC
Commandeur - Officier de marine
Contre Amiral. EN 1837, campagne hydrographique sur l’Amazone et les côtes de Guyane, Antilles, exploration de l’Oyapock, opérations en Baltique, teste les chaudières Belleville, COA, commande plusieurs frégates cuirassées, membre de la commission des phares. Promu contre-amiral en 1879, il est nommé Major de la Flotte à Brest. Il quitte le service en 1883. Petit fils du compagnon de La Pérouse
ALPHONSE JEAN RENE FLEURIOT DE LANGLE (DE)
Né(e) à PLOUIGNEAU, décédé(e) à PARIS
Grand-Officier - Officier de marine
Vice-amiral préfet maritime à Brest de 1873 à 1874. Il entre à l'Ecole Navale en 1825.Il fait les expéditions d'Alger (1830) et d'Anvers (1832). Il accomplit une exploration au Spitzberg (1838). Il accompagne de Broglie à Londres pour la négociation sur le droit de visite (1845). Il combat à Sébastopol (1855). Station du Brésil, blessé à Rio, Antilles et côtes d’Afrique, travaux hydrographiques au Gabon et aux Açores, implantation à Assinie et Grand Bassam (Côte d'Ivoire), répression de la traite, Pacifique, Brésil, Madagascar, Aden. Au 1er janvier 1860, il est Commandant en chef de la Division navale de la côte orientale d'Afrique et mène les pourparlers aboutissant à la cession d'Obock (1862). Contre-amiral le 9 mai 1863. Au 1er janvier 1869, il est Président de la Commission permanente de l'immigration. Il prend part à la défense de Paris (1870) et est fait vice-amiral le 23 janvier 1871. Il est maintenu sans limite d'âge dans le cadre d'activité. Fils de Charles Jean Marie FLEURIOT DE LANGLE, Vicomte de LANGLE