Résultats de la recherche

LOUIS LE COZ
Né(e) à QUIMERCH, décédé(e) à QUIMERCH
Chevalier - Fonction publique
Agent comptable à la poudrerie de Pont de Buis en 1816 où il commence sa carrière en 1871. Il passe quatre ans à Sevran puis revient à Pont de Buis en 1880 où il effectue tout le reste de sa carrière, nommé agent technique en 1908.
CHARLES EUGENE MARIE LE COZ
Né(e) à QUIMERCH, décédé(e) à BREST
Chevalier - Santé militaire
Médecin aide major au 2ème RIC en 1923, entré au service en 1906 au 118 RI à Quimper, école d'application de santé en 1914, il démissionne en 1919. 3 citations, blessé en 1915, en 1917 à l'armée d'Orient. Croix de guerre avec 3 étoiles, Médaille des épidémies.
JEAN FRANCOIS MARIE (2) LE GALL
Né(e) à LOGONNA QUIMERCH, décédé(e) à LOGONNA QUIMERCH
Chevalier - Sous officier Terre et soldat
Cultivateur, il a fait son service militaire en 1907 comme canonnier au 35ème RA. Rappelé en 1914 dans le même régiment, il est blessé le 2 juillet 1916 près de Verdun par éclats d'obus et est hospitalisé pendant plus d'un an. Amputé de la cuisse droite, il est réformé en 1918 - Croix de guerre avec 2 citations - Médaille militaire (1916)
LOUIS LE LANN
Né(e) à QUIMERCH, décédé(e) à LE FAOU
Chevalier - Officier marinier et marin
Premier maitre de manoeuvre titulaire de la Médaille militaire (1920).
GEORGES VELLEN
Né(e) à QUIMERCH
Ingénieur Général de deuxième classe des Etudes et Techniques d'Armement (2s). Il entre à l'Ecole des apprentis de la DCAN de Brest en mars 1945, puis à l'Ecole Technique Supérieure (devenue ENSIETA puis ENSTA Bretagne) de la Marine de Brest en 1952. Il est nommé ingénieur en 1958. A la DCAN de Brest, il participe à la mise au point des équipements de détection sous marine et des centrales inertielles des premiers SNLE. Il devient ensuite à Paris chef de groupe au Service central des marchés de la DCN puis adjoint au chef du bureau Armes Equipements de la Sous Direction Flotte en Service (SDFS). Il prend ensuite à Brest le poste de chef du Chantier Constructions neuves puis celui de sous directeur "Affaires industrielles". Il est nommé ingénieur général le 01 octobre 1986. Au STCAN de Paris, il est alors chargé de coordonner l'ensemble des études relatives à la capacité de survie des navires et de suivre et développer les moyens des centres d'études. Admis en deuxième section le 24 février 1992. Officier de l'Ordre National du Mérite (30 décembre 1986).