Activités culturelles

  • Préparation à la visite de Lambader du 22 juin

    Il était une fois une chapelle… Lambader.

    Il y a quelques semaines, nous étions au Folgoët, nous voici à Lambader.

    Deux sanctuaires ayant attiré et attirant encore des foules en prières lors de leurs pélérinages et de leurs pardons. Deux sanctuaires où cohabitent harmonieusement légende et histoire. Ils ont tous deux été le théatre de phénomènes surnaturels: au Folgoët le miracle du lys, à Lambader celui des fers, des colliers de fer ayant servi à entraver des forçats.

    Il était une fois un chevalier breton, prisonier des Sarrasins. Notre dame lui apparut dans sa géole et le délivra. Non seulement elle le délivra, mais elle fit mieux, elle le transporta au delà des mers au hameau où résidait un ermite, saint Bader, dans la paroisse de Plouvorn. Qui dit ermite dit cabane et source. La Reine des cieux pria le croisé libéré de la remercier. Comment ? En construisant un lieu de prières pour y attirer des processions.

    Chose promise, chose due. C'est l'origine de la première chapelle, la chapelle de Lambader, construite sur une source.

    Aprés la légende, l'Histoire.

    Le Duc de Bretagne, Jean V, surnommé à juste titre Jean le Bâtisseur, décide d'encourager et de financer les constructions d'édifices religieux chez les Bas-Bretons, ses alliés dans sa guerre victorieuse contre l'autre prétendant. Les paroissiens de Plouvorn verront ainsi s'élever la deuxième chapelle, un ex-voto en quelques sorte. C'est l'origine de la chapelle que nous avons sous les yeux, reconstruite à l'identique il y a un siècle et demi.

    Pourquoi cette reconstruction ? A cause de la guerre, une autre guerre bien plus terrible que celle du Duc, la guerre dite des religions, allias la guerre de la Ligue. Rien de religieux dans ce conflit commencé en 1589, mais du pain béni pour les soudarts, les coupe-jarrets, les pillards de tout poil. Finis les pélérinages, en sommeil la dévotion à Marie dont la chapelle se dégrade et manque de disparaitre, comme la basilique du Folgôet.

    Il est dit que les miracles, mêmes laics, existent. C'est à Prosper Mérimée que la basilique a dû d'être relevée de ses ruines. C'est au vicomte de Réals que Lambader doit sa reconstruction à l'identique. Dieu soit loué ! Et Notre Dame a pu regagner sa maison, celle que nous allons visiter, un chef d'oeuvre du gothique flamboyant.

    Ce qui est le plus remarqué et le plus vanté, c'est le clocher:

    • Si le Kreisker était abattu
    • Lambader n'aurait aucun rival,

    dit, en breton, l'aphorisme cher aux paroissiens de Plouvorn. Changez Kreisker, remplacez-le par le Folgoêt, et un deuxième proverbe mériterait d'être cité:

    • Si le Folgoët était abattu,
    • Lambader n'aurait aucun rival,

    pas pour son clocher, mais pour son jubé. Ici dentelle de bois de pierre. Et dans son ensemble aux dessins découpés et fouillés avec la plus grande finesse, le plus admirable est le petit escalier à vis dont la spirale des marches est indiquée au moyen de gracieuses colonettes. Et de tout coeur avec les "pardonneurs" quand finira notre pélérinage sur terre, chantons ce dernier couplet du cantique à Notre Dame:

    • Ouvrez la porte, monsieur saint Pierre,
    • Nous sommes les enfants de Lambader.  
    •  
    • H. J. Turier, Brest, le 17 avril par 

     

             

  • Programme prévisionnel des activités culturelles 2012

    Jeudi 10 mai à 18 heures à la salle de conférence de l'espace "Océan" du foyer du marin à Brest, conférence, du Capitaine de vaisseau Guy Crissin, intitulée " Flore et faune de Madagascar"

    Jeudi 14  juin à 18 heures à la salle de conférence de l'espace "Océan" du foyer  du marin à Brest, conférence, du Capitaine de frégate Jacques ARNOLD, intitulée " Marie Leneru, léonarde célèbre"

    Vendredi 22 juin, à partir de 9 heures visite de la SICA de St Pol de Léon puis de la Station biologique de Roscoff et de la Chapelle de Lambader en Plouvorn.

    Jeudi 20 septembre, à 18 heures à la salle de conférence de l'espace "Océan" du foyer  du marin à Brest, conférence, du Lt colonel Malbosc, intitulée " 1987, la troisième bataille de l'Atlantique"

    Mercredi 17 octobre, à 14 heures, visite du laboratoire d'excellence ( LABEX-MER) sur le site de technopole, présenté par le Professeur Emùerite Paul Treguer.

    Jeudi 24 octobre, à 18 heures à la salle de conférence de l'espace "Océan" du foyer du marin à Brest, onférence , du commandant Hubert Michéa, intitulée " Amedé Frezier, la raison appliquée à la navigation au siècle des lumières"

    Jeudi 15 novembre, à 18 heures à la salle de conférence de l'espace "Océan" du foyer du marin à Brest, conférence, du Professeur émérite Paul Treguer, intitulée " Vivre avec le réchauffement climatique"

    Jeudi13 décembre, à 18 heures à la salle de conférence de l'espace " Océan" du foyer du marin à Brest, conférence, du Docteur Henri Turier, intitulée " Le radeau de la méduse"
     

  • Conférence du 19 mai 2011 au foyer du marin (espace Oasis)

    Si l'océan m'était conté.

    Si l'océan m'était conté, j'adopterais au plus vite des façons nouvelles. On aurait pu en ces quelques mots résumer et conclure l'excellent exposé qu'a fait le 19 mai au soir Mr le professeur Treguer à la section du finistère nord de la SEMLH.
    "On aurait même pu travestir un peu le titre de la confèrence: "si l'avenir m'était conté". Mr Treguer en bon pédagogue a su faire passer ses élèves, en l'occurence la trentaine de sociétaires et invités du connu à l'inconnu. D'abord la chimie minérale CO2, H2O, 4 lettres et six sillabes. La presse quotidienne, écrite ou télévisée, n'arrête pas de nous en parler.Un peu moins familier l'acide carbonique, le carbonate de calcium, alias calcaire, qui forme le squelette externe de tant de nos fruits de mer. L'acide carbonique, le transforme, comme le prouve une expérience qui fleure bon nos écoles d'antan: quelques gouttes de vinaigre sur un baton de craie. Redoutable, oh combien redoutable gaz carbonique. Il nous promet des lendemains qui pleurent. Le terrible réchauffement de la planète trouve là une de ses sources.

    Pas de sciences sans conscience, c'est possible. Pas de sciences sans courbes et sans graphiques, c'est sûr. N'est ce pas mieux qu'une longue explication orale? En un clin d'oeil se dessine devant nous sur l'écran de la salle du C.O.M la grande aventure de notre gaz délétère et pollueur. En abcisse le PH, alias degré d'acidité; en ordonnée le temps, à peine deux siecles, de 1860 à nos jours et de nos jours à la fin de ce siecle. C'est presque demain. Sombres perspectives. M Treguer nous dit que M Lavoisier, le père fondateur de la chime, s'est trompé. Rien ne se perd certes, mais tout ne se transforme pas.On frémit à l'énoncé des ravages que fera, si on le contrarie pas , notre diabolique CO2. Et nous voyageons d'un pôle à l'autre, des mers froides aux mers froides en passant par les mers chaudes de l'équateur. Toute la planète se réchauffera. Pauvre Bangladesh, qui verra son trait de côte actuel, submergé sous un mêtre d'eau de mer. Et ces pays émergents, bien émergés à vrai dire, qui continuent comme si de rien n'était à lacher des tonnes de CO2, pour épuiser leur charbon!

    Heureusement, comme en un point d'orgue de cette brillante conférence une lueur d'espoir. MM Lavoisier et Darwin, le père fondateur de l'évolutionnisme, ignoraient que nos cellules avaient des gênes et que ceux ci peuvent se modifier. Qu'en sera t'il dans ces décennies à venir?
    Le pire n'est pas toujours sûr dit le proverbe. Profitons en pour lever notre verre, un verre de l'amitié, à la santé de la planête, même si cette boisson pétillante, comme naguère l'eau de Seltz, contient elle aussi pas mal de CO2. Merci Monsieur Treguer.

    Henri Turrier

  • Programme prévisionnel des activités culturelles 2011

     

    Jeudi 19 mai
    Conférence prononcée par M. le professeur émérite Paul Tréguer, intitulée « L'acidification des océans ».
    18 heures à l'espace Oasis du Foyer du marin. 

    Vendredi 10 juin
    Visite de la S.I.L.L. à Plouvien et de la basilique du Folgoët.
    A partir de 9 h 45.

    Jeudi 22 septembre
    Conférence prononcée par M. Jean Luc Fournier, intitulée « Camille Tissot, précurseur de la TSF ».
    18 heures à l'espace Oasis du Foyer du marin.

    Mercredi 5 octobre
    Visite de la BAN de Lanveoc-Poulmic à partir de 10 heures puis de la chapelle de Rocamadour et de la Tour Vauban à Camaret.
    Départ en car de Brest (devant le château) à 8 h 30.

    Jeudi 20 octobre
    Conférence pronocée par M. le Lieutenant Colonel Malbosc, ancien intervenant en histoire militaire à l'Ecole Superieur de Guerre (ESG), intitulée « Camaret la plus méconnue des victoires de Vauban et de notre marine ».
    18 heures à l'espace Oasis du Foyer du marin.

    Jeudi 24 novembre
    Conférence prononcée par M. le Lieutenant Colonel Malbosc, intitulée « La bataille de l'Atlantique de 1943 et celle de 1987 ».
    18 heures à l'espace Oasis du Foyer du marin.

    Jeudi 15 décembre
    Conférence prononcée par M. le Docteur Henri Turier, intitulée « Ordres, médailles et décorations, mythes et réalités ».
    18 heures à l' espace Oasis du Foyer du marin.
     

S'abonner à Activités culturelles